/homepage
Navigation
Red Bull Crashed Ice

La radio mobilise le public

Coup d'oeil sur cet article

L'animateur du 93,3 Sylvain Bouchard encourage ses auditeurs à acheter du Red Bull alors que la station Québec 800 (CHRC) invite les siens à signer une pétition créée sur Facebook afin de sauver le Crashed Ice en 2010.

La résistance s'organise. Les deux stations partent en croisade contre le «groupuscule» de résidants du Vieux-Québec, qui brandit la menace d'un recours collectif pour faire échec à la tenue d'une cinquième édition du Red Bull Crashed Ice dans la Côte de la Montagne.

Sylvain Bouchard a eu un «flash» hier matin pendant qu'il interviewait le maire de Québec, lui-même révolté par «les gens égoïstes qui ne pensent qu'à eux». L'animateur suggère de «vider les dépanneurs et les épiceries» de Red Bull à Québec en une seule journée (qui sera ciblée plus tard) pour envoyer un message clair au promoteur de l'événement. Une façon de remercier Red Bull d'organiser le Crashed Ice.

«C'est tellement intelligent!», a répondu spontanément Régis Labeaume, qui a plus tard réitéré son appui à Sylvain Bouchard. «Ce que le FM93 a proposé à matin c'est génial! On va leur démontrer qu'on va en acheter et qu'on va les encourager à acheter leur produit. Moi je commence à penser qu'on va faire ça avec toutes les compagnies qui s'impliquent à Québec», a déclaré Régis Labeaume.

Pétition sur Facebook

Québec 800 n'est pas en reste avec sa page créé la veille sur Facebook intitulée «Pétition de Québec-800 pour le retour du Red Bull Crashed Ice à Québec». Le groupe a grossi de façon exponentielle hier. En l'espace d'une journée, il comptait déjà plus de 6000 membres.

L'initiative a été lancée dans l'émission matinale Le père et le fils animée par Rémi d'Anjou et Martin Sirois et le journaliste Mathieu Tanguay. «Nous croyons que l'opinion des dizaines de milliers de personnes qui assistent à chaque année au Red Bull Crashed Ice doit être entendue», peut-on lire sur la page Facebook.

«Ça a fait boule de neige ! C'est pas mal le fun de voir ça», a exprimé Mathieu Tanguay en entrevue au Journal, visiblement surpris de l'ampleur de la mobilisation car «tout s'est fait très vite». La pétition sera déposée éventuellement à l'hôtel de ville de Québec.

Commentaires