/homepage
Navigation
Sociétés mystérieuses | fascination

Des maçons à Québec vers 1720

On reconnaît le temple maçonnique de Québec par son symbole typique ornant le haut de sa façade. Il est situé à l'angle des rues des Jardins et Saint-Louis.
© Benoit Gariépy On reconnaît le temple maçonnique de Québec par son symbole typique ornant le haut de sa façade. Il est situé à l'angle des rues des Jardins et Saint-Louis.

Coup d'oeil sur cet article

Définie dans le Petit Robert comme une « association ésotérique et initiatique, à caractère philosophique et progressiste, qui se consacre à la recherche de la vérité, à l'amélioration de l'homme et de la société », la franc-maçonnerie serait apparue en Écosse, puis en Angleterre, au XVIIe siècle.

Comme les idées maçonniques se sont propagées rapidement dans le monde, certains historiens affirment que des maçons d'origine française vivaient déjà à Québec vers 1720.

Étant la cible de nombreuses persécutions, tant par les religieux que par les monarchistes ou encore par les totalitaristes, les maçons ont souvent dérangé.

Lorsque le régime nazi a dominé l'Europe, entre 100 000 et 200 000 membres ont été assassinés.

À l'abri de toute violence au Québec, les francs-maçons ont néanmoins toujours intrigué la population. Certains perçoivent la franc-maçonnnerie comme une association de charité, pendant que d'autres voient en elle une sorte de société élitiste.

Au Québec, on rapporte en 2009 près d'une centaine de loges maçonniques regroupant plus de 4 000 membres majoritairement anglophones. La plupart des loges n'acceptent que des hommes.

Selon son site Web, l'actuel président de l'Association maçonnique bénévole de Québec se nomme Ralph Atkins. La présence maçonnique à Québec a d'ailleurs laissé des traces au fil des décennies, notamment sur le plan de l'architecture (voir texte ci-contre).

Plusieurs personnages célèbres ayant profondément marqué l'histoire de l'humanité auraient été des franc-maçons : Mozart, Georges Brassens, bon nombre de présidents des États-Unis, tels que George Washington. Plus près de nous, citons Sam Bronfman, John Molson, John George Diefenbaker, Gédéon Ouimet, Louis-Joseph Papineau et Honoré Beaugrand.

alain.rochefort@journaldequebec.com

Commentaires