/homepage
Navigation
Musée national des beaux-arts du Québec

En route pour agrandir le MNBAQ

Le nouveau pavillon sera érigé sur le site du couvent des Dominicains, mais prévoit la conservation et la restauration de l'actuel presbytère de la paroisse Saint-Dominique, sur la Grande Allée, et la réinsertion de la sacristie.
© Photo JEAN-CLAUDE TREMBLAY Le nouveau pavillon sera érigé sur le site du couvent des Dominicains, mais prévoit la conservation et la restauration de l'actuel presbytère de la paroisse Saint-Dominique, sur la Grande Allée, et la réinsertion de la sacristie.

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau pavillon du Musée national des beaux-arts du Québec, qui sera érigé au coût de 90 millions sur le site de l'actuel couvent des Dominicains, sur la Grande Allée, est appelé à devenir aussi représentatif de la ville de Québec que le Château Frontenac aux yeux du monde entier.

C'est du moins l'un des principaux objectifs visés dans le concours international d'architecture lancé officiellement, vendredi dernier, pour la construction du nouveau bâtiment. Le concours précise que « les pro­­mo­teurs souhaitent l'émergence d'un édifice phare, d'un signal architectural puissant et présent dans le milieu urbain qui soit moderne et novateur, original et distinctif; bref, un nouveau signal identitaire de la ville de Québec aux échelles nationale et internationale ».

Le nouveau pavillon, qui aura pignon sur la Grande Allée, deviendra la nouvelle porte d'entrée du complexe muséal dont les deux pavillons existants, soit Gérard-Morisset où se trouve l'entrée actuelle, construit et agrandi au XXe siècle, et le pavillon Baillargé, intégrant la vieille prison, remontent au XlXe siècle.

Il offrira de vastes espaces d'accueil, de nouvelles aires d'exposition et des salles à la fine pointe de la technologie muséale. Il s'inscrira dans la mouvance du développement durable en visant une certification LEED. Ce qui signifie, entre autres, un aménagement écologique des sites et une gestion efficace de l'eau.

Jusqu'au 21 août

Placé sous l'égide de l'Ordre des architectes du Québec (OAQ) et du gou­ver­nement du Québec, toutes les firmes d'architecture possédant une expérience pertinente ont jusqu'au 21 août 2009 à 15 heures (heure de Québec), pour soumettre leur candidature au concours international d'architecture. Tous les renseignements se trouvent sur le site internet du Musée, www.mnba.qc.ca dans la section Agran­dissement du MNBAQ. Le concours se déroule en français et respecte le Guide des concours d'architecture du l'OAQ.

Déjà à la mi-septembre, le jury sélectionnera 15 firmes dont cinq québécoises. À la mi-novembre, cinq idées seront retenues à la suite d'une phase permettant d'aller plus en profondeur dans les concepts envisagés. Le choix final du jury sera soumis à l'approbation du conseil d'administration du MNBAQ à la fin de février.

Le jury est composé de deux architectes à l'international, un architecte de Québec, un représentant du milieu culturel et un autre du milieu universitaire, de même que deux représentants du MNBAQ, soit sa directrice, Esther Trépanier, et John Porter, président de la Fondation du MNBAQ et commissaire du projet d'agrandissement.

Commentaires