/misc
Navigation
Chronique

Ashuapmushuan et Waconichi, les nouvelles mecques du doré

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes en quête du paradis pour la pêche du doré, ne cherchez plus. Sautez dans votre voiture et dirigez-vous vers le nord du lac Saint-Jean. Vous y découvrirez deux des meilleurs endroits pour la pêche de cette espèce à moins de six heures de Québec.

Pendant longtemps, la région de l'Abi­tibi a été reconnue comme la mecque des ­pêcheurs de doré. Mais au nord du Lac-Saint-Jean, j'ai découvert la réserve ­faunique Ashuapmushuan, ainsi que les ­réserves Assinica et des Lacs-Albanel-Mistassini-et-Waconichi, de véritables joyaux pour la pêche du doré. En trois jours, nous avons pu capturer une quantité impressionnante de dorés qui ­faisaient osciller la balance à plus de trois livres de façon régulière.

« Je crois que les amateurs de dorés connaissent mal nos territoires, explique le ­directeur de ces réserves fauniques, Dan Gagnon. Nous sommes en mesure d'offrir une qualité de pêche que l'on ­retrouve rarement ailleurs. Une fois qu'un pêcheur de doré est venu chez nous, il y revient de façon régulière. »

Je dois avouer que pour une première expérience sur ces territoires, ce fut toute une aventure. Je suis devenu un accroc de ces territoires, que je vais aller revisiter l'an prochain.

La réserve Ashuapmushuan est située à seulement 33 km au nord de Saint-Félicien. Vous pouvez y séjourner en ­chalet sur le secteur Chigoubiche ou ­encore y camper. Le secteur Chigoubiche compte 10 chalets pouvant accueillir deux ou trois personnes, de même que de plus grandes habitations. Tous les chalets ont été rénovés et le coup d'œil qu'ils offrent sur le lac Chigoubiche vaut à lui seul le déplacement.

Une toute nouvelle équipe d'employés vous attend. Ils conseillent les pêcheurs et vont même jusqu'à les guider sur le ­territoire moyennant un coût très ­raisonnable. Vous ­pouvez louer des ­embarcations et des moteurs sur place ou encore utiliser les vôtres.

Waconichi, le nom magique

Dans mes rêves de jeunesse, je voulais me rendre pêcher dans le secteur du lac Waconichi pour découvrir ces ­monstres que j'avais vus en photo. La deuxième partie de mon périple ne m'a pas déçu.

Sur les bords du lac Waconichi, il y a ce site magique, chargé d'histoires de pêche, qui compte 11 chalets rénovés ­capables d'accueillir chacun quatre personnes. À partir de ce site, vous avez accès au ­territoire de la réserve Assinica, qui ­renferme des lacs à dorés à faire pâlir d'envie bien des férus de cette espèce.

Vous devez emprunter la route du Nord et, de chaque côté, vous retrouvez des lacs immenses vous permettant de combattre avec des dorés de belle taille. Nous avons visité trois lacs différents, dont le Frotet, où nous avons pu récolter des dorés ­dépassant quatre livres dans un temps record. Il a fallu faire de la ­remise à l'eau pour pouvoir ­pêcher durant quelques heures. Si nous n'avions pas fait de tri, la pêche se serait faite en moins d'une heure.

C'est véritablement un paradis, accessible à tout le monde et qui ne demande pas nécessairement de techniques de pêche difficiles et sophistiquées.

Commentaires
Loading