/homepage
Navigation
La génération internet

Autres définitions de la génération Internet

Coup d'oeil sur cet article

- Selon Marc Prensky, créateur de l'expression digital natives, en 2001, il existe des « autochtones » et des « immigrants » du numérique. Pour les premiers, l'usage des nouvelles technologies est naturel, tandis que les autres ont un fort « accent » lorsqu'ils s'expriment au moyen de ces mêmes technologies.

- Pour le blogueur Mario Asselin, les tranches d'âge plus larges (11 à 30 ans) visent à laisser la place à ceux qui ne sont pas forcément nés avec Internet, mais qui utilisent abondamment les nouvelles technologies. « Dans la net generation, il y a une abondance de gamers, fait-il remarquer. Leur apprentissage des technologies ne s'est pas fait avec Internet, mais avec les jeux vidéo. Cela a contribué à la création des univers parallèles et de la simulation. » Pour les Québécois de cette tranche d'âge, tout aurait ainsi commencé avec la bonne vieille console de jeu. Pour un jeune Français, c'est l'usage du Minitel - technologie vieillotte alliant l'informatique et les télécommunications - qui caractérise cet apprentissage.

- D'après Réjean Roy, conseiller principal au Centre francophone d'informatisation des organisations (CEFRIO), l'expression génération C est venue d'Europe. « Le C signifie que cette génération crée, communique et collabore comme aucune autre génération ne l'a fait auparavant », signale-t-il.

taieb.moalla@journaldequebec.com

Commentaires