/homepage
Navigation
La chanteuse combattait depuis près de deux ans un cancer du sein

Un cancer emporte Lhasa de Sela

Lhasa de Sela avait annulé ses tournées européennes cet automne afin de se consacrer à sa guérison.
© Agence QMI Lhasa de Sela avait annulé ses tournées européennes cet automne afin de se consacrer à sa guérison.

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse montréalaise Lhasa de Sela est décédée, dans la nuit de vendredi à samedi dernier, des suites d'un combat contre le cancer du sein.

La nouvelle a été confirmée en soirée, hier, par les proches de l'artiste qui ont publié un communiqué sur son site officiel.

La rumeur de la mort de la chanteuse de 37 ans avaient enflammé l'Internet depuis samedi. Quelques amis de Lhasa avaient évoqué sa mort dans des messages publiés sur des blogues, de même que sur les réseaux sociaux Twitter et Facebook.

Mais ni la famille, ni la maison de disques Audiogram n'avaient confirmé le décès avant 21 h 40, hier.

« La famille et les proches ont pu vivre leur deuil paisiblement depuis deux jours et ont énormément apprécié cette importante période d'intimité et de recueillement », peut-on lire dans le communiqué, qui se termine en soulignant qu'il « a neigé plus de 40 heures à Montréal depuis son départ ».

Artiste originale

Lhasa de Sela chantait en français, en espagnol et en anglais. Née en 1972 à Big Indian, dans le nord de l'État de New York, elle avait déménagé à Montréal à 19 ans et enregistré son premier album, La Llorona, en 1998. En 2003, elle a lancé son deuxième album, The Living Road. Lhasa a également collaboré avec bien des artistes, comme Tindersticks, Patrick Watson et Arthur H et a été nommée en 2005 « meilleure ùrtiste des Amériques » lors des World Music Awards de la BBC.

En 2004 et 2005, Lhasa a entrepris avec succès de longues tournées en Europe et en Amérique. Elle a aussi lancé, en 2009, son troisième album : Lhasa. Elle a été mise en nomination deux fois au gala 2009 de l'ADISQ avec son dernier album, entre autres dans la catégorie « meilleur album anglophone de l'année ».

Enfance nomade

« Elle aura vécu une enfance originale, marquée par de longues périodes nomades avec ses parents et ses sœurs dans un bus à travers les États-Unis et le Mexique. Dans ce bus, les enfants improvisaient de petites pièces de théâtre devant les parents, soir après soir. Elle a grandi dans un univers qui lui a permis de découvrir le monde loin de la culture conventionnelle », poursuit le communiqué.

Un grand ami de Lhasa de Sela, Jules Beckman, lui a rendu hommage, rappelant qu'elle avait « toujours chanté à propos de la tragédie humaine et du triomphe ». « Nous avons toujours entendu quelque chose d'ancestral qui passait à travers elle », a-t-il écrit.

Le beau-père de Lhasa de Sela, Mike Pincus, libraire à San Francisco, avait confirmé la triste nouvelle à l'agence QMI, plus tôt hier. « Mon fils Mischa, qui est le demi-frère de Lhasa, m'a appelé samedi pour m'annoncer la mort de Lhasa, c'est tout ce que je peux vous dire. »

√ La famille a spécifié que ses funérailles seront « réservées à la sphère privée ».

Commentaires