/homepage
Navigation
entraîneur adjoint chez les hommes

Blackburn réintègre l'équipe nationale

Frédéric Blackburn revient avec l'équipe nationale, mais cette fois à titre d'entraîneur.
© Les ARCHIVES - René Baillargeon Frédéric Blackburn revient avec l'équipe nationale, mais cette fois à titre d'entraîneur.

Coup d'oeil sur cet article

Cinq ans après avoir pris sa retraite comme patineur, Frédéric Blackburn retrouve l'équipe nationale de patinage de vitesse courte piste en devenant entraîneur adjoint chez les hommes.

L'ex-athlète originaire de Chicoutimi travaillera auprès des Charles Hamelin et autres pistons de l'équipe nationale en soutien à l'entraîneur-chef du programme masculin, Derrick Campbell. Blackburn accède au poste qu'occupait Stephen Gough jusqu'à la fin de la saison.

« C'était un objectif de carrière depuis quelques années. J'avais postulé à cet emploi, il y a trois ans, mais j'avais été refusé par manque d'expérience et les décideurs avaient eu entièrement raison. J'ai donc fait mes classes », explique l'hom­me de 37 ans, qui a notamment agi comme entraîneur à temps plein pour le club Montréal-St-Michel durant la dernière année.

Dans les faits, les principales tâches de Blackburn porteront sur l'équipe nationale de développement qui regroupe les patineurs cognant à la porte de l'équipe nationale. Ces deux groupes d'athlètes s'entraînent dans le même environnement, à l'aréna Maurice-Richard.

La même passion

Oeuvrer avec des athlètes au sommet de la pyramide s'inscrit dans un cheminement logique de son après-carrière, lui qui dit avoir toujours eu des prédispositions pour le métier d'entraîneur.

« Quand j'étais athlète, j'étais déjà pédagogue à ma façon. J'aimais aider les autres athlètes et je m'intéressais au contenu de mes entraînements en posant souvent des questions », explique le retraité de la compétition, depuis janvier 2005, qui a signé avec Patinage de vitesse Canada une entente de deux ans renouvelable.

« C'est un monde que j'ai toujours aimé », en remet ce participant aux Jeux olympiques d'Albertville et Lillehammer. « J'ai patiné durant 26 ans et j'y suis toujours aussi à l'aise. Je n'ai jamais perdu la passion pour mon sport, il suffisait simplement d'aller chercher de la théorie », explique Blackburn qui détient le niveau IV du Programme national de certification des entraîneurs.

L'équipe nationale féminine continuera d'être dirigée par l'entraîneur-chef Sébastien Cros, qui comptera maintenant sur Jeff Scholten comme adjoint.

Commentaires