/homepage
Navigation
Rive-Nord

Les phénomènes paranormaux se multiplient au Vieux Palais de l'Assomption

Le Vieux Palais de justice de L'Assomption, bâti en 1811 et classé monument historique depuis 1973.
© Agence QMI Le Vieux Palais de justice de L'Assomption, bâti en 1811 et classé monument historique depuis 1973.

Coup d'oeil sur cet article

REPENTIGNY - Le Vieux Palais de justice de L'Assomption, bâti en 1811 et classé monument historique depuis 1973, recèle beaucoup d'histoire et, apprend-on récemment, de fantômes.

Il y a quelques semaines, une équipe de tournage, accompagnée de médiums, y est venue traquer les revenants. «Il s'agissait de la 13e émission de la série Le Québec en 12 lieux, consacrée celle-là au paranormal», indique Marc-Antoine Jussaume, agent culturel au Vieux Palais.

Même si cette vénérable bâtisse est vieille de 200 ans, l'apparition des esprits serait un phénomène plutôt récent, selon M. Jussaume. Pendant sept ans, le Vieux Palais a été laissé à l'abandon et bien qu'il y ait eu beaucoup de vandalisme, il n'a jamais été incendié. La raison ? De bienveillants esprits l'auraient protégé...

C'est du moins ce qu'affirme Marc-Antoine Jussaume, dont la mère Françoise Mayrand a acheté le Vieux-Palais dans les années 80.

«Durant l'inoccupation de la bâtisse, il s'est tenu des messes noires et autres activités occultes. Les fantômes auraient profité de cette porte d'entrée pour sortir de l'au-delà et élire domicile ici, explique-t-il. Et lorsque ma mère l'a acheté pour le sauver de la démolition, ces fantômes se seraient établis ici définitivement.»

Lorsque Mme Mayrand l'a acquis, le Vieux Palais était un danger à cause de son état pitoyable. «Je l'ai transformé petit à petit, pièce par pièce et je lui ai donné de multiples vocations», raconte celle qui en en fait un lieu de rendez-vous culturel. Des étudiants du cégep peuvent y résider et des gens d'affaires y louer un bureau. Des spectacles sont présentés à l'Oasis du Palais et on y tourne souvent des séries, comme Le Musée d'Eden et des films. Les fantômes viennent y ajouter une note insolite.

Manifestations

Un médium, de passage au vieux palais, a déjà dit à Françoise Mayrand que les fantômes la protégeaient. «Roselyne, une ancienne femme de ménage, m'aimerait bien, semble-t-il. Je crois que ces esprits sont bien ici», affirme la propriétaire. D'ailleurs, les locataires du vieux palais entendraient régulièrement le spectre de Roselyne monter et descendre les escaliers.

Geneviève Moisan travaille au Vieux Palais et, un jour qu'elle devait aller préparer la grande salle pour un événement, il lui est arrivé une étrange expérience. Arrivée au pas de la porte de devant, j'ai entendu des chaises bouger, comme si quelqu'un les déplaçait au sol, mais.il n'y avait personne encore dans la maison. J'étais seule. Qui a fait bouger les chaises? Je dois admettre que j'ai été très intriguée, mais jamais je n'ai eu de mauvais sentiments», relate-t-elle.

Plusieurs étudiants, louant des chambres, se seraient plaints des manifestations des revenants. «Ils auraient entendu des pas dans le grenier et des billes rouler sur le plancher », raconte M. Jussaume.

Des lumières qui s'allument et s'éteignent, des chaises berceuses qui se mettent en mouvement, des téléviseurs et des enceintes stéréo qui se mettent en marche en pleine nuit, comptent parmi les nombreux événements insolites. Une enseignante du collège a même vu un cendrier se fendre en deux dans la chambre où elle résidait.

Lors du tournage du documentaire, des caméramans ont tourné dans la chambre numéro 7 avec un système infrarouge. À la grande surprise de tous, on voyait sur le vidéo tout un tas de boules blanches qui s'y déplaçaient.

«Ces esprits sont bien ici, ils nous aiment et nous protègent. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne pas effectuer de séances de purification afin de les renvoyer dans la lumière», explique Marc-Antoine Jussaume. Le documentaire tourné au Vieux Palais de justice de L'Assomption sera diffusé sur les ondes de TV5 les 27 et 31 octobre.

Commentaires