/homepage
Navigation

Le Petit Séminaire devient le Collège François-de-Laval

Le procureur du Séminaire de Québec, l'abbé Jacques Roberge, et le président du conseil d'administration de la corporation du Collège François-de-Laval, M. Philippe Leclerc, ont dévoilé hier le nouveau nom de l'institution fondée en 1668.
© Jean-Claude Tremblay Le procureur du Séminaire de Québec, l'abbé Jacques Roberge, et le président du conseil d'administration de la corporation du Collège François-de-Laval, M. Philippe Leclerc, ont dévoilé hier le nouveau nom de l'institution fondée en 1668.

Coup d'oeil sur cet article

La direction du Petit Séminaire de Québec juge le moment opportun pour changer de nom. Dorénavant, il faudra parler du Collège François-de-Laval pour désigner l'établissement fondé en 1668 dans le Vieux-Québec.

Ce changement de nom fait suite à une entente intervenue en 1987, lors de la relève institutionnelle qui a fait passer la destinée de l'établissement à une corporation privée sans but lucratif, engagée dans la poursuite de la mission éducative.

« Nous devions respecter notre entente contractuelle avec le Séminaire de Québec. Avec les annonces positives qui s'en viennent, nous avons convenu que le moment était bien choisi pour amorcer la transition, même si nous étions très attaché à ce nom », a expliqué hier M. Philippe Leclerc, président du conseil d'administration de la Corporation du Collège François-de-Laval.

La nouvelle dénomination sera instaurée de manière progressive jusqu'en novembre. Le choix de François-de-Laval était tout désigné selon lui, étant donné qu'il s'agit du fondateur de l'institution dont la renommée dépasse les murs de la ville.

De nombreux élèves ayant joué un rôle marquant dans la société ont fréquenté l'établissement. C'est le cas notamment de Luc Plamondon, Jean Lesage, Richard Garneau, Yves Jacques, etc.

« C'est un nom qui est lié à l'histoire. La décision a été prise par le conseil d'administration, en collaboration avec nos organismes satellites », a ajouté M. Leclerc.

L'institution d'enseignement, qui compte 662 élèves à l'heure actuelle, conserve néanmoins ses couleurs officielles, ainsi que ses armoiries. Les équipes sportives continueront d'évoluer sous le vocable des Alérions.

« À l'époque, le nom de Petit Séminaire convenait parce que beaucoup d'élèves allaient dans les ordres religieux, mais il n'était peut-être plus adéquat pour correspondre à la réalité », a commenté M. Georges Leclerc, ex-président de l'Amicale des anciens du Petit Séminaire, qui accueille favorablement la nouvelle.

Au cours des prochains mois, le Collège François-de-Laval procédera à d'autres annonces, notamment en ce qui concerne l'ajout de programmes éducatifs et l'amélioration des installations physiques. Ce nouveau chapitre confirme la volonté de garder l'établissement dans le Vieux-Québec.

Commentaires