/homepage
Navigation
Basket-ball

4 écoles de la région retenues

Coup d'oeil sur cet article

Quatre écoles de la région de Québec font partie des 29 institutions secondaires retenues par la Fédération de basket-ball du Québec pour offrir le programme sport-études ou une concentration.

Les écoles secondaires La Seigneurie et Brébeuf, ainsi que le Séminaire Saint-François et le Petit Séminaire de Québec ont été choisies. Responsable du programme de basket-ball au Petit Séminaire depuis quatre ans, Dominique Soucy est emballé.

« Les exigences de la Fédération vont très bien s'arrimer avec ce qu'on prône, a affirmé l'ancien porte-couleurs du Rouge et Or de l'Université Laval et des Kebs de Québec. Avant de penser aux victoires et aux défaites, on veut développer des athlètes et c'est l'objectif principal derrière le projet de la Fédé. »

Les écoles sélectionnées seront évaluées sur une période deux ans.

« Main dans la main »

Le responsable du programme de basket-ball des Alérions estime que la Fédération vise dans le mille cette fois-ci, contrairement au projet des CEPEQ qui avait vu le jour il y a une dizaine d'années.

« La Fédé a compris qu'elle devait travailler main dans la main avec les écoles au lieu d'être des compétiteurs, a expliqué Soucy. Les CEPEQ (Lévis et Laval) étaient une bonne idée sur le plan individuel, mais le projet avait créé de l'animosité avec les écoles. Il y avait une bataille constante entre la Fédé et les écoles, ce qui a retardé l'évolution de notre sport. »

Maximum de 35 parties

Les programmes juvéniles qui ont été acceptés par la Fédération devront disputer un maximum de 35 parties. « Certaines écoles disputaient trop de matches et c'était un problème, a souligné Soucy. Certains coachs priorisaient la stratégie et oubliaient le développement. En privilégiant l'entraînement, on évitera de former des joueurs unidimensionnels. On n'évitera pas que certaines équipes pensent uniquement en fonction de la victoire et des bannières, mais on vient de franchir un bout de chemin dans le développement. »

Commentaires