/homepage
Navigation

« L'indice Harvey » à la hausse

? L'athlète Alex Harvey a été honoré par l'Assemblée nationale, le 23 mars dernier, pour ses succès en ski de fond.
© Les archives Jean-François Desgagnés ? L'athlète Alex Harvey a été honoré par l'Assemblée nationale, le 23 mars dernier, pour ses succès en ski de fond.

Coup d'oeil sur cet article

La personnalité d'Alex Harvey jumelée à son titre de champion du monde forment un cocktail auquel Red Bull ne pouvait résister.

L'étoile canadienne du ski de fond appartient au cercle restreint des athlètes dits « amateurs » parvenant à monnayer leurs résultats dans le marché de la commandite. L'entente confidentielle entre Harvey et la multinationale de boissons énergisantes l'assure d'une aide financière fixe, assortie de bonis liés à ses performances.

« On peut appeler ça ainsi », acquiesce le fondeur quand on lui demande s'il est devenu une PME.

Comme 28 autres athlètes dans la catégorie « Excellence », Harvey a reçu une bourse de 3 000 $ de la Fondation Nordiques, vendredi dernier. Ce jour-là, un total de 76 athlètes se sont partagé une remise globale de 145 000 $. La majorité d'entre eux devront atteindre la même réputation que Harvey pour décrocher un jour le même type d'entente corporative.

« Il faut qu'un athlète fournisse un minimum de preuves et de notoriété pour qu'il devienne l'outil promotionnel d'une entreprise. Malheureusement, c'est la règle du marché. Ce sont les affaires », observe Jean Gosselin, qui agissait comme vice-président communications et marketing à la firme National avant d'entrer en août 2010 comme principal conseiller aux affaires publiques au Comité olympique canadien (COC).

« Ce n'est pas parce qu'un athlète a gagné quelques championnats canadiens ou qu'on sait qu'il s'entraîne tant d'heures par année qu'il va décrocher une commandite », affirme Gosselin.

Loin des millionnaires

Impérial avec Devon Kershaw à l'épreuve de sprint à relais des championnats mondiaux à Oslo, le 2 mars dernier, Harvey dispose depuis d'une voix de ténor dans la chorale des athlètes. Il dit négocier lui-même les protocoles avec ses partenaires. Ce fut le cas notamment avec les skis Fischer et les produits de fartage Swix.

Cette aide financière complémentaire à celles inhérentes à son sport (Sport Canada, Équipe Québec, À nous le podium, etc.) en fait l'un des rares sportifs privilégiés du système canadien. Cependant, l'athlète de 23 ans n'occupe pas encore les étages supérieurs dans la sphère mondiale de la commandite.

« Peut-être que les athlètes québécois figurent comme les mieux traités au Canada, mais à l'échelle internationale, il y a des pays qui prennent soin de leurs athlètes mieux que nous. Malgré des avantages accordés à certains de nos athlètes, je continue à dire que toute aide versée à n'importe lequel d'entre eux est la bienvenue », estime Nicolas Labbé, directeur général de la Fondation Nordiques.

Selon une liste publiée par le magazine Forbes à la veille des Jeux de Vancouver, certains athlètes olympiques avaient encaissé en 2009 des revenus supérieurs à un million de dollars grâce à la commandite. Seulement deux « étrangers » parvenaient à se glisser dans ce classement presque entièrement américain (voir tableau) : la Sud-Coréenne Kim Yu-Na (patinage artistique), ex æquo à huit millions au premier rang avec Shaun White (snowboard) et l'Allemande Maria Riesch (ski alpin) à un million.

Moins de soucis

Alex Harvey a déjà repris l'entraînement intensif en vue de sa prochaine saison en Coupe du monde. Le traitement obtenu par sa notoriété doit éliminer quelques soucis, sûrement non négligeables quand on prend possession de sa première maison, le 1er juin.

« Toute forme d'aide financière, c'est ce qui permet de pouvoir se concentrer sur l'entraînement, fait Harvey. C'est ce qui permet ensuite de rentrer à la maison et de relaxer et de se faire la cuisine sans se casser la tête. »

Athlètes canadiens et internationaux associés à Red Bull

- Alex Harvey, ski de fond

- Érik Guay, ski alpin

- Dion Phaneuf, hockey

- Brandon Semenuk, vélo montagne

- Darren Berrecloth, vélo montagne

- Stevie Smith, vélo montagne

- Drew Bezanson, vélo BMX

- Kirsten Sweetland, triathlon

- Sébastien Toutant, snowboard

- Lindsey Vonn, ski alpin (É.U.)

- Aksel Lund Svindal, ski alpin (Norvège)

- Petter Northug Jr., ski de fond (Norvège)

- Sébastian Vettel, Formule 1 (Allemagne)

- Mark Webber, Formule 1, (Australie)

-----------------------------------------

Les millionnaires du sport

1- Shaun White

(snowboard), É.-U. 8 m $

1- Kim Yu-Na

(patinage artistique), Corée 8 m $

3- Lindsey Vonn

(ski alpin), É.-U. 3 m $

4- Ted Ligety

(ski alpin), É.-U. 2 m $

5- Apolo Anton Ohno

(patinage de vitesse cp) 1,5 m $

6- Bode Miller

(ski alpin), É.-U. 1,3 m $

7- Gretchen Bleiler

(snowboard), É.-U. 1 m $

8- Lindsey Jacobellis

(snowboard), É.-U. 1 m $

9- Hannah Teter

(snowboard), É.-U. 1 m $

10- Maria Riesch

(ski alpin), Allemagne 1 m $

Source: magazine Forbes, février 2010, selon les revenus liés à la commandite durant l'année 2009

Commentaires