/homepage
Navigation
Chronique

Les enverdeurs

Coup d'oeil sur cet article

Vous n'entendrez jamais un gauchiste québécois féliciter le gouvernement conservateur de Stephen Harper pour son bilan environnemental.

Au contraire, par exemple, André Bélisle, de l'AQLPA, considère que Harper a fait du Canada sur la scène internationale « un paria en environnement ».

Le Sierra Club décernait la note F aux conservateurs dans son bulletin environnemental aux partis politiques lors de la dernière élection fédérale.

Mais oubliez les Stephen Guilbeault de ce monde et leur propagande verte pour observer plutôt les résultats réels du gouvernement conservateur.

100e ANNIVERSAIRE

Levez d'abord votre verre à Parcs Canada, fondé il y a très exactement 100 ans hier, le plus vieux service de parcs nationaux du monde.

Avant l'arrivée de Harper au pouvoir, les milieux naturels protégés comptaient 277 000 km2 de terres et de cours d'eau.

Les conservateurs ont depuis pris les mesures pour ajouter un 134 000 km2 additionnels. Cela représente une augmentation sans précédent de 48 %. En termes de superficie, l'espace ajouté équivaut à la Nouvelle-Écosse, l'Île-du-Prince-Edouard et le Nouveau-Brunswick réunis.

En fait, les conservateurs forment le gouvernement le plus vert de tous les temps en matière de protection des espaces naturels et de la biodiversité. Même la cheffe du Parti vert nouvellement élue, Élizabeth May, n'aurait pu faire mieux.

HONNEURS

Hier, le World Wildlife Fund (WWF) remettait à Parcs Canada le prestigieux prix Gift to the Earth (Don à la Terre) pour souligner la croissance phénoménale des parcs nationaux au pays.

Cette haute distinction accordée par le siège mondial du WWF à Genève couronne « ses efforts pour développer le réseau d'aires protégées et les espèces en péril ».

Je ne suis pas personnellement un grand fan des parcs et des sites publics. Dans un monde idéal, ces zones protégées seraient privées et financées par les usagers et des dons corporatifs ou individuels.

Cela étant dit, ces lieux de conservation constituent des trésors inestimables. Je préfère un gouvernement qui protège concrètement des terres et des cours d'eau à celui qui prononce de futiles discours partout sur la planète sur les changements climatiques et qui subventionne outrageusement les lobbyistes/activistes environnementaux.

Bon centenaire Parcs Canada. Mais n'espérez pas voir les enverdeurs fêter trop fort vos succès et votre croissance.

Il leur serait peut-être trop difficile de ravaler leurs mensonges au sujet des conservateurs pour reconnaître vos accomplissements.

Malheureusement, nos organisations environnementales au Québec sont plus socialistes qu'environnementalistes.

Les gauchistes restent toujours trop rouges, pas assez verts.

Commentaires