/homepage
Navigation
Visite princière

«Je trouve ça extraordinaire!»

Jusqu'à la semaine dernière, Huguette Lépine, directrice générale, avait tout caché aux jeunes qui ont eu peine à y croire.
© Annie T. Roussel Jusqu'à la semaine dernière, Huguette Lépine, directrice générale, avait tout caché aux jeunes qui ont eu peine à y croire.

Coup d'oeil sur cet article

Les jeunes de la Maison Dauphine, à Québec, se sentent flattés de recevoir le couple princier. Pour une rare fois, on s'intéresse à eux pour autre chose que leurs mauvais coups.

À quelques jours de la visite de Kate et William dans la Vieille Capitale, il y avait de la fébrilité dans l'air, lundi, dans les locaux de la Maison Dauphine, où le couple passera une heure en compagnie de jeunes marginaux.

« De toute la tournée royale, c'est probablement l'activité qui sera la plus intime. Il y aura rencontre privée avec des jeunes qui pourront s'exprimer sur leur vécu. On est très chanceux d'avoir été retenu », a exprimé Mme Huguette Lépine, directrice générale.

L'arrêt de Kate et William dans les murs de la Maison Dauphine a été confirmé il y a environ un mois, mais pour ne pas ébruiter l'affaire, les jeunes ont été mis dans le coup la semaine dernière seulement, lors du dévoilement des détails entourant la visite.

Les premières démarches remontent en avril. Kate et William ont jeté leur dévolu sur la Maison Dauphine, étant donné l'intérêt qu'ils portent pour les jeunes. William et sa grand-mère ne sont pas insensibles au sort des sans-abri et Kate croit en l'art thérapie. Le jumelage avec la Maison Dauphine était parfait!

« Même s'ils sont bien nantis, ils viennent rencontrer des jeunes que bien d'autres ne veulent pas voir. Nos jeunes ont du millage dans le corps. Ils ont souvent rompu avec les adultes. Ils peuvent avoir l'air tough et rébarbatifs quand on passe à côté d'eux. C'est beau de voir un couple comme Kate et William faire fi des apparences », a ajouté Mme Lépine.

Visite de la garde rapprochée

Comme on peut s'y attendre, rien n'a été laissé au hasard. Au cours des dernières semaines, la directrice générale a reçu plusieurs visites des proches collaborateurs dont les membres de la garde rapprochée du couple chargés de la sécurité.

La Maison Dauphine, fondée en 1992, offre un accueil inconditionnel aux jeunes de la rue de 12 à 24 ans. Chaque année, près de 500 jeunes utilisent ses services. Cette visite, qui risque d'être le moment fort du séjour du couple au Québec, pourrait générer des retombées appréciables pour la Maison.

« On parle de nous jusqu'en Autriche! », a lancé Mme Lépine.

Plus sérieusement, la couverture médiatique pourrait éventuellement permettre à la Maison de tisser des liens avec d'autres organismes semblables dans le but de permettre aux jeunes de participer à des échanges.

L'arrivée du couple est prévue à 11 h 10, le 3 juillet. Les jeunes ont accepté de passer un coup de ballai et faire un peu de ménage, mais pas question de se lancer dans des folles dépenses puisque c'est l'authenticité qui compte.

« Je me sens privilégiée de les rencontrer. C'est l'fun qu'ils viennent jusqu'à Québec pour voir notre Dauphine. Ce n'est pas parce qu'ils font partie de la royauté qu'ils s'en foutent. Même s'ils sont loin, ils sont solidaires. Je trouve ça extraordinaire », a partagé Alexandra qui tente de s'en sortir.

Cette visite peu banale passera certainement à l'histoire. Du moins, pour tous ces jeunes qui se sentent rejetés de la société.

© Annie T. Roussel

Mme Huguette Lépine, directrice générale de la Maison Dauphine.

Sur le même sujet
Commentaires