Sports | Autres sports

98-94 contre St-John

Les Kebs à l'arraché

Kevin Dubé

Publié le: | Mise à jour:

Kebs

© Photo René Baillargeon

De retour d’une suspension d’une partie pour avoir lancé un ballon vers un partisan, Aaron Spears a été utilisé pendant 16 minutes par Robert Spon, créant quatre revirements.

Les Kebs ont créé l’égalité avec quelques centièmes de seconde à faire au quatrième quart et se sont sauvés in extremis avec une victoire de 98-94 en prolongation face aux Millrats de St. John, lundi, au PEPS de l’Université Laval.

Québec savoure ainsi un neuvième gain à ses onze derniers matchs. Les locaux tiraient de l’arrière 86-84 avec huit secondes à faire au quatrième quart après avoir vu Anthony Anderson rater l’un de ses deux lancers francs. Dans une dernière contre-attaque, la nouvelle acquisition des Kebs Cedric Moodie a tenté un tir en désespoir de cause qui s’est faufilé dans le panier.

L’entraîneur Robert Spon a alors levé les bras en l’air en guise de victoire et s’est dirigé vers son rival entraineur des Millrats, Jeren Jackson, pour lui serrer la main avant de se rendre compte que le match n’était pas terminé! 

«J’étais certain qu’on tirait de l’arrière par un seul point alors c’est pourquoi j’ai célébré. Par contre, j’ai dit à mes joueurs qu’ils n’avaient pas le choix de l’emporter parce que j’avais déjà serré la main de l’entraîneur!», a-t-il blagué après la rencontre.

Anderson contenu

Les Kebs sont parvenus à contenir le meilleur pointeur de la Ligue nationale de basketball du Canada (LNB), Anthony Anderson, à 19 points ce qui, dans les circonstances réjouissait Spon.

«On a fait un bon travail pour le retenir et lui soutirer le ballon. Il a toutefois réussi deux lancers de trois points qui leur ont donné une bonne avance (10 pts avec 6 minutes à faire). Une fois là, Royce (Parran) et Shaun (Fountain) ont pris l’attaque en main.»

Moodie solide, Anzuluni boudé

S’il avait fait bonne impression lors de son premier match avec les Kebs, vendredi dernier, le garde Cedric Moodie a encore une fois été excellent, hier.

Signé pour palier au départ de Tommy Mitchell vers la NBA, Moodie a réussi 26 points, dont dix provenant de la ligne de trois points.

De son côté, Yannick Anzuluni a vu très peu d’action, ne passant qu’un peu plus de cinq minutes sur le jeu. Sans dire qu’il est insatisfait de son jeu, Spon a tout de même avoué qu’il n’offrait pas le rendement escompté par les temps qui courent.

«C’est plus offensivement qu’il a du mal à créer des choses. Il n’est pas le seul puisque Cordell Jeanty et Rick Bodiford n’ont pas joué beaucoup. Ce sont des choses qui arrivent lorsqu’on joue deux matchs en deux soirs.»

Les Kebs retrouveront ces mêmes Millrats, mardi soir, au PEPS à compter de 19h30.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus