/entertainment/shows
Navigation
Nouvel An chinois

De Beijing à Québec

Troupe artistique nationale de Chine
© photo courtoisie Tant par la diversité que par les performances et les costumes, le spectacle de la Troupe artistique nationale de Chine promet d’être haut en couleur.

Coup d'oeil sur cet article

Misant sur la variété et la performance avec 65 artistes sur scène, la Troupe artistique nationale de Chine entend impressionner et se démarquer à l’occasion de sa première visite au Grand Théâtre de Québec (QTQ) le 1er février, et de sa seconde, à Montréal, les 3 et 4 février, au Théâtre Maisonneuve de la Place des Arts.

« Quand on connaît le perfectionnisme chinois, il faut s’attendre à un spectacle de très haute qualité avec des (artistes) dans tous les domaines. Ils aiment montrer là où ils excellent », affirme Claudette Dionne, représentante de la Canada-China Cultural Developpement Association et coordonnatrice au Québec de la visite de la Troupe artistique nationale de Chine.

« L’ensemble compte 30 danseurs, huit acrobates et contorsionnistes, un orchestre de 14 musiciens et solistes, six chanteurs, un ou deux magiciens et même un calligraphe. En six ou sept minutes, il peint une toile complète en direct sous les yeux du public! Pour avoir vu le spectacle de l’an dernier, je peux vous garantir que c’est extrêmement impressionnant. Certains des artistes sont les mêmes que l’an dernier à Montréal, mais le Nouvel An chinois propose de nouveaux numéros », assure-t-elle.

Créée il y a 10 ans par la China National Broadcasting Performing Art Troupe dans le but de montrer la diversité culturelle des différentes provinces de Chine, la Troupe artistique nationale de Chine a effectué des tournées aux États-Unis, en Europe, en Australie et en Asie.

Haut en couleur

« Tant pour les acrobaties que pour les danses, les numéros sont conçus pour faire valoir différents styles, classique ou traditionnel, de différentes régions de Chine. Le spectacle comprend plusieurs numéros de groupe, aussi colorés que les costumes, mais aussi des numéros solos ou en petites formations. Il y a, entre autres, une virtuose du violon chinois, qui ne compte que deux cordes. Elle est vraiment exceptionnelle. »

Claudette Dionne précise que l’arrêt à Québec était important pour les Chinois parce qu’ils tiennent à se produire dans les capitales : « C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il débutent leur tournée à Québec, en présence de la ministre des Affaires internationales, Monique Gagnon-Tremblay, et de l’ambassadeur chinois ou de son conseiller culturel. »

Les 75 membres de la troupe (incluant les figurants) arriveront de Beijing dans la nuit de demain et seront sur les planches du GTQ mercredi soir. La tournée comprend neuf spectacles, dont deux à Montréal et à Brockville. Outre Québec, la troupe s’arrêtera à Ottawa, Toronto, Missisauga et terminera à Calgary.

Commentaires