/news
Navigation
Amphithéâtre

Marché conclu

labeaumepeladeau
Photo Didier Debusschere

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Labeaume l’avait promis. L’amphithéâtre coûtera 400 millions $ comme prévu et sera livré en septembre 2015, a-t-il confirmé hier, en présence de Pierre Karl Péladeau, grand patron de Quebecor.

Les travaux débuteront dès septembre, sitôt Expo Québec terminé, et le bâtiment de 18 000 places prendra place sur le site actuel de l’hippodrome. Cela en fera un amphithéâtre « comparable à ce qui se fait de mieux en Amérique du Nord », a exposé le maire.

La route n’a pas été facile depuis l’entente de février 2011, a relaté M. Labeaume, faisant référence à la « saga de la loi 204 », la contestation en cour, la mise en place de la structure de gouvernance et les mauvaises surprises du site initial.

Afin de parvenir à boucler le budget à 400 millions, la Ville et le gestionnaire, Quebecor, ont fait différents choix, dont celui de réduire la superficie du bâtiment de 70 000 à 64 000 mètres carrés.

Le choix du site initial (à ExpoCité, le long du boulevard Hamel) a été revu pour celui de l’hippodrome, ce qui permet d’économiser 40 millions en frais de décontamination. On a également abandonné l’idée d’un stationnement souterrain et on pourra utiliser l’espace où se trouve le Salon de jeux.

Réserve de 73,5 M$

Le projet comprend par ailleurs un fonds de réserve totalisant environ 73 millions, ce que le maire a décrit comme « une ceinture et des bretelles » pour l’ensemble. Le tout correspond à 18 % des coûts totaux.

Quebecor s’est pour sa part engagée à investir la somme de 40 millions (qui n’est pas comptabilisée dans les 400 millions). Ce montant servira à l’aménagement de certains locaux et équipements. On parle notamment d’un studio de télévision à usage exclusif.

Excellente collaboration

« Encore une fois, je salue le président-directeur général de Quebecor, un dur négociateur, mais qui a le respect de la capacité de payer des contribuables », a dit le maire, soulignant que le tout permettra également de revitaliser tout le secteur de Limoilou entourant l’amphithéâtre.

« La population de Québec sera à jamais redevable de l’appui indéfectible dont ont fait preuve le premier ministre Charest, la ministre Michelle Courchesne et Pierre Karl Péladeau », a souligné M. Labeaume.

Tout comme le maire, les ministres Sam Hamad et Michelle Courchesne, M. Péladeau a relaté « l’extrême collaboration » des partenaires dans le dossier, ce qui a permis de boucler le tout à temps pour la date butoir du 31 mars. Le travail de Claude Rousseau, conseiller spécial du maire, a également été relevé par tous.

« Aujourd’hui, nous marquons l’aboutissement de ce travail. À partir d’aujourd’hui, il n’y a plus d’obstacles, plus de portes de sortie, plus d’incertitude. Aujourd’hui, ce qui n’était qu’un projet prend officiellement forme », a déclaré M. Péladeau, pour qui « l’étape du non-retour est franchie ».

 

Commentaires
Loading