/entertainment/movies
Navigation
Festival de Cannes

Touche québécoise dans la compétition

Cannes
© AFP

Coup d'oeil sur cet article

La projection du film On The Road a donné une petite touche québécoise à la course à la Palme d'or au Festival de Cannes.

Marie-Ginette Guay joue le rôle de la mère du héros (Sam Riley) et livre ses quelques répliques en français avec un accent du Québec. Roc Lafortune a aussi un tout petit rôle dans cette adaptation du roman de Jack Kerouac signée Walter Salles (Carnets de voyage).

Ce n'était pas tout. Lors de la conférence de presse qui a suivi la projection du matin, l'acteur Viggo Mortensen a déplié devant les photographes un drapeau du Canadien de Montréal, son équipe favorite.

Le réalisateur et les acteurs du film, dont Kristen Stewart et Kirsten Dunst, se sont aussi remémorés les quatre semaines qu'ils ont passées à Montréal le tournage.

«C'est là où tout a commencé, là où l'idée est venue. J'ai plus vécu durant ces quatre semaines qu'à n'importe quel moment de ma vie», a dit Stewart.

Dans On The Road, qui a été accueilli tièdement par les journalistes, Kristen Stewart fait oublier la Bella de Twilight. Elle danse lascivement, fume de la marijuana et s'offre plusieurs scènes de sexe, dont une avec Riley et Garrett Hedlund.

«J'avais 16 ou 17 ans quand j'ai rencontré Walter Salles pour la première fois. Je suis ravie d'avoir attendue quelques années avant de tourner ce film. Même si j'avais le même âge que mon personnage, j'étais moins mûre», a-t-elle expliqué.

Minogue et des Québécois

Aussi en compétition aujourd'hui, l'étrange Holy Motors, du Français Léos Carax. L'ovni de la sélection met notamment en vedette la chanteuse Kylie Minogue.

C'est aussi le jour J des Québécois Marie-Ève Juste et Juan Andres Arango, qui présentent respectivement Avec Jeff, à moto, à la Quinzaine des réalisateurs, et La playe D.C., dans la section Un certain regard.

Commentaires