/homepage
Navigation
Les cupcakes de coquelikot

Un bouquet de petits gâteaux

Les propriétaires et cupcakes designers Éric Sinopoli et ­Jenny Boucault.
Photo Stevens Leblanc Les propriétaires et cupcakes designers Éric Sinopoli et ­Jenny Boucault.

Coup d'oeil sur cet article

Rose, violette, coquelicot..., faites-vous plaisir en vous offrant un bouquet de cupcakes aux arômes de fleurs. Ces gâteaux moelleux, aux parfums envoûtants, fondent littéralement dans la bouche!

Tout a commencé il y a à peine un an, le jour où Jenny Boucault, copropriétaire et designer cupcake, a ouvert un livre sur les cupcakes. « Je suis tombée raide dingue! C’était une révélation! J’adore cuisiner, je me suis amusée à en faire à la maison », explique-t-elle avec ­entrain.

Son conjoint et copropriétaire Éric Sinopoli, ancien chef et pâtissier, s’est également joint à l’aventure. Ces deux créatifs, d’origine française, ont d’abord concocté une centaine de petits gâteaux, qu’ils ont rapidement vendus au marché public de Stoneham-et-Tewkesbury. Plus tard, à la Virée country, ils ont tenu un kiosque : 400 cupcakes se sont envolés comme des petits pains chauds! Ils ont ensuite eu une opportunité sur le boulevard Henri-Bourassa et c’est ainsi que Les Cupcakes de Coquelikot a ouvert ses portes.

Cupcakes aux fleurs

Dans leur désir d’ouvrir une boutique de cupcakes, les propriétaires voulaient toutefois se démarquer, afin de présenter des produits variés à leur clientèle. Comme Mme Boucault porte aussi le chapeau de fleuriste, ils ont eu l’idée originale de faire des cupcakes aux fleurs. « Ça faisait du sens », ajoute M. Sinopoli, qui caresse le rêve d’offrir un duo fleurs-cupcakes aux gens. « Mais ce n’est pas dans la culture québécoise de s’acheter des fleurs pour soi, comme en France. »

En attendant de réaliser ce projet, ils obtiennent beaucoup de succès avec leurs cupcakes aux arômes naturels de fleurs, provenant de la France, tels la lavande ou l’hibiscus. « La réponse a été au-delà de nos espérances : les gens adorent et reviennent pour essayer ­d’au-tres arômes », précise Mme Boucault.

Le « Martin Larocque »

M. Sinopoli, qui est également agent d’artistes, a fait appel à son ami, le comédien et épicurien Martin Larocque pour parrainer la boutique. Le cupcake « Martin Larocque », à base de beurre de pomme, est vite devenu l’une des spécialités de la maison. L’autre gâteau-vedette est le décadent au chocolat, pour ceux qui ont la dent encore plus sucrée.

En tout, on présente 21 variétés de petits gâteaux frais, mais les propriétaires ne cessent de se réinventer et d’essayer de nouvelles ­recettes. Récemment, ils ont élaboré six cupcakes cocktail, en collaboration avec Marc-André Fillion, de Mixologie Québec.

Ils ont fait des tests afin de bien injecter le cocktail alcoolisé dans le cupcake, pour ne pas humidifier le gâteau. Les résultats sont alléchants et novateurs : on peut par exemple ­savourer Le Pina Colada Coquelicot ou Le ­Mojito, pour ne nommer que ceux-ci.

La boutique est ouverte du mercredi au ­dimanche et possède une terrasse d’une dizaine de places. Des ateliers sont aussi offerts le dimanche : si vous êtes doué, vous apprendrez à préparer vos propres petits gâteaux!


BOUTIQUE-TERRASSE
Les Cupcakes de Coquelikot


Spécialités
Une multitude de cupcakes, dont le « Martin Larocque », à base de ­beurre de pomme et le décadent, au chocolat.


Adresse
15043, boul. Henri-Bourassa, Québec


Téléphone
(418) 780-7228


Site internet
www.coquelikot.com

 

Commentaires