/news/politics
Navigation
Legault | Élections

Legault confiant de rallier les indécis et... les femmes

Coup d'oeil sur cet article

Fort d’un nouveau sondage qui propulse la CAQ vers le haut, François Legault se réjouit de cette lancée et se dit confiant de rallier de nombreux indécis et des femmes, «inquiètes» et réfractaires aux changements qu’il propose.

Une «bonne nouvelle», a réagi le chef de la Coalition avenir Québec, ce matin, en marge du dévoilement de ses engagements en agriculture. Dans le plus récent coup de sonde de CROP, réalisé pour La Presse et Le Soleil, les intentions de vote de la CAQ ont progressé significativement, passant de 21% à 25%. Le PQ gagne aussi du terrain, en tête à 34% (au lieu de 32%) alors que le PLQ perd des plumes, passant de 29% à 27%.

Même si la CAQ demeure troisième, François Legault trône maintenant au sommet, à 25%, dans la catégorie du «meilleur premier ministre» alors que Jean Charest et Pauline Marois récoltent chacun 23%. Le taux d’indécis extrêmement élevé (19%) rassure M. Legault, convaincu de faire des gains auprès des électeurs qui hésitent encore à faire leur choix.

Meilleur deuxième

L’autre «bonne nouvelle» pour François Legault, c’est d’être maintenant perçu comme le deuxième choix autant «pour ceux qui pensaient voter libéral et ceux qui pensaient voter pour le Parti québécois», a-t-il souligné. Sur le terrain, il dit avoir constaté un réel désir de changement. Les électeurs cherchent une alternative parce qu’ils sont «tannés de la corruption du Parti libéral et ne veulent pas du référendum de Mme Marois».

«Je pense que la Coalition répond aux préoccupations d’une grande partie de la population et plus la campagne va avancer, plus on va avoir d’indécis qui vont se rallier à la Coalition avenir Québec». Les appuis augmentent, selon lui, au fur et à mesure, parce que les gens connaissent de plus en plus ses propositions, à savoir «le grand ménage de la corruption, réduire la bureaucratie, investir dans les écoles, donner un médecin de famille à tout le monde et réduire les impôts de la classe moyenne», a-t-il évoqué.

Des débats cruciaux

François Legault ne cache pas que les trois débats auxquels il va participer auront une importance cruciale dans cette campagne. Il fera d’ailleurs relâche samedi. Pas d’activités sur le terrain ni de conférence de presse. La journée sera consacrée exclusivement à la préparation du premier débat qui aura lieu dimanche. Il a également annulé un rendez-vous avec Michel Arseneault de la FTQ pour cette même raison.

«Ça me met beaucoup de pression. Ça va être mon premier débat. Ça va être un moment clé pour la suite des choses mais je compte aussi sur les jours qui restent de la campagne, jusqu’au 4 septembre, pour bien faire connaître mes propositions.»

L’inquiétude des femmes

François Legault est conscient qu’il devra faire un effort particulier pour séduire l’électorat féminin. «Je vais essayer d’examiner ce que je peux faire pour plaire davantage aux femmes», a-t-il d’abord lancé à la rigolade.

Plus sérieusement, il explique la faiblesse de son parti à cet égard par la peur du changement qui entraînera inévitablement une période d’incertitude. Ses appuis atteignent seulement 20% chez les femmes. Deux fois plus de femmes (40%) voteraient pour le PQ contre 27% pour le PLQ.

«Je pense qu’il y a des gens qui sont peut-être inquiets puis on a deux partis qui se chargent d’amplifier cette inquiétude. Le changement, c’est sûr que ça amène toujours une période d’incertitude donc ça inquiète certaines personnes mais je pense qu’on est rendus à l’étape où on n’a pas le choix de faire ces changements puis c’est ce qu’on va essayer d’expliquer aux femmes du Québec», a-t-il répondu à ce sujet.

Cadre financier

Le chef de la CAQ a par ailleurs confirmé, ce matin, en Mauricie, qu’il dévoilera son fameux cadre financier vendredi. Ses adversaires attendent avec impatience de voir comment il fera pour équilibrer son budget avec ses engagements de plusieurs milliards $, qu’il n’a pas encore tous chiffrés.

 

Commentaires