Actualité | Québec

J’ai ma pelle

« La fierté a une ville »

Marc-André Gagnon

Marc-André Gagnon @

Publié le: | Mise à jour:

Discours du maire Labeaume et du pdg de Québecor, Pierre Karl Péladeau.

Journal de Québec

Avec leurs pelles bleues, devenues un symbole de fierté, plusieurs milliers de personnes ont festoyé, hier à Québec, pour marquer la première pelletée de terre symbolique du nouvel amphithéâtre.

Soleil radieux aidant, la population a finalement répondu en grand nombre à l’événement J’ai ma pelle. Assez pour que Mario Bédard, l’homme derrière J’ai ma place, se donne la note de 110 % en fin de journée.

« C’est au-delà des attentes, s’est-il réjouit. Moi, je suis sûr qu’il y a plus que 20 000 personnes, parce que le site, qui est clôturé, pouvait contenir jusqu’à 50 000 personnes. (…) Probablement qu’il y a eu 40 000 personnes. »

Aucun chiffre officiel n’a toutefois été confirmé, hier.

De vibrants discours

Les prestations musicales survoltées et la première pelletée tant attendue ont été précédés par de vibrants discours.

« Vous savez, si vraiment la fierté a une ville, cette ville-là s’appelle Québec », a d’abord lancé le maire de Québec, Régis Labeaume, devant une foule conquise.

Le maire en a profité pour remercier le premier ministre Jean Charest, « qui a ouvert son carnet de chèques, qui a décidé qu’il payerait la moitié de l’amphithéâtre ».

Puis quelqu’un d’autre, « qui a payé très cher pour son appui à la loi 204 », la péquiste Pauline Marois.

Si le chef libéral a reçu de chaleureux applaudissements, ceux plus timides, pour la chef péquiste, ont rapidement été enterrés par les huées.

Labeaume ovationné

Remercié et applaudi, lui aussi, le pdg de Québecor, Pierre Karl Péladeau, a rendu la pareille au maire de Québec. S’en est suivi une ovation d’une trentaine de secondes pour Régis Labeaume.

« La Ville de Québec nous a confié la grande responsabilité de gérer l’amphithéâtre, il y a de cela quelque mois, a rappelé M. Péladeau. Je peux vous dire une chose, nous prenons notre rôle très au sérieux. »

« Vive Québec, vive le Québec et vive les Nordiques! », a terminé le pdg de Québecor.

Avec Mario Bédard, le maire Labeaume et Jean Charest, Peter Stastny, qui est venu d’Europe pour l’occasion, s’est retrouvé aux côtés de ses anciens collègues des Nordiques, Michel Goulet et Marc Tardif, pour la première pelletée de terre.

Puis jusqu’en fin de journée, se sont ensuite dessinées de longues files, formées de citoyens qui patiemment, se sont relayés pour atteindre l’avant-scène et enfin procéder à leur propre pelletée de terre.

« Ensemble, on livre la marchandise », a illustré le maire Labeaume, au cours de la journée.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus