Spectacles | Musique

Clip de Parler à mon père

Carte blanche à Thierry Vergnes

Cédric Bélanger

Cédric Bélanger @

Journal de Québec, Publié le: | Mise à jour:

Céline Dion

Photo d'archives

L’atmosphère qu’a choisi de créer Thierry Vergnes pour le dernier vidéoclip de Céline est aérien, vaporeux et empreint de douceur.

Le réalisateur français Thierry Vergnes affirme avoir eu carte blanche du clan Angélil-Dion pour tourner le clip de la chanson Parler à mon père, premier extrait de l’album Sans attendre, qui paraîtra en novembre.

« Avoir carte blanche, c’est génial », a déclaré Vergnes, que l’Agence QMI a joint en France, quelques heures après la première diffusion mondiale, jeudi dernier, sur le web, du nouveau clip de Céline Dion.

Ce n’est pas la première fois que Thierry Vergnes se voit confier la mission de réaliser un clip pour Céline Dion. Il avait aussi tourné les clips des pièces S’il n’en restait qu’une et Immensité, de l’album D’elles. Il affirme adorer travailler avec elle.

« Elle est drôle, volontaire, marrante. C’est un plaisir de bosser avec elle. Elle a une pêche d’enfer tout le temps. »

Propos très personnel

Dans le clip Parler à mon père, tourné principalement à Las Vegas et dans Death Valley, on voit la diva québécoise, vêtue d’une robe blanche, chanter dans le désert dans une atmosphère éthérée.

Malgré le propos très personnel de la chanson, Vergnes n’a pas voulu trop parler de la vie de Céline. Voilà pourquoi on voit dans le clip des portraits de plusieurs personnes de tous les âges.

« Parler à mon père, c’est monsieur et madame tout le monde qui a envie de parler à son père. Je voulais que les personnes s’y retrouvent. On se sert un peu de son histoire à elle. La première fois qu’elle dit qu’elle veut parler à son père, on voit un visage et des yeux en très gros plans. On ne sait pas qui c’est, mais on peut présumer en écoutant les paroles qu’il s’agit véritablement de son père. »

Ne pas jouer au con

S’il a eu carte blanche pour le concept du clip de Parler à mon père, Thierry Vergnes affirme qu’il ne peut pas non plus se permettre toutes les fantaisies.

« Avec un jeune artiste, on peut faire des choses un peu plus rock ‘n’ roll. Avec Céline, il y a Vegas, ses concerts, on ne peut pas trop jouer au con. Il faut faire des choses réfléchies pour son bien-être et son confort. »

C’est pourquoi Vergnes a utilisé une doublure pour tourner certaines scènes où on voit la chanteuse dans le désert du Nevada. Selon le réalisateur, il faisait près de 50 degrés Celsius lors du tournage. Y amener la Québécoise n’était pas envisageable.

« Nous avons trouvé quelqu’un qui avait la même allure physiquement. On lui a mis la même robe, une perruque pour qu’elle lui ressemble. »

Toujours la reine

Le clip a reçu un accueil favorable des internautes fans de Céline. « Du très grand Céline » et « Tu es toujours la reine », peut-on lire sur la page Facebook de la chanteuse.

Certains, plus rares, se sont montrés critiques, comme ce fan qui aimerait que ses clips soient tournés ailleurs que dans le désert. « Ça fait déjà quelques années qu’elle nous fait le coup. »

Thierry Vergnes pourra en prendre bonne note puisqu’il est déjà en lice pour réaliser le prochain clip de l’album Sans attendre.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus