Sports | Remparts

Hockey | Remparts

Kucherov est prêt

Patrick Roy attend fébrilement le O.K. des médecins

Simon Cliche

Simon Cliche @

Journal de Québec, Publié le: | Mise à jour:

Nikita Kucherov

© Photo Jean-François Desgagnés

Portant un chandail rouge à l’entraînement depuis jeudi dernier, Nikita Kucherov devrait jouer son premier match au Colisée au cours de la dernière fin de semaine d’octobre.

QUÉBEC - 

S’il faut en croire Patrick Roy, Nikita Kucherov endossera l’uniforme des Remparts avant la fin du mois.

La convalescence du Russe tire à sa fin et il pourrait sillonner la glace du Colisée Pepsi pour la première fois avec des gradins presque pleins les 25 (Baie-Comeau), 26 (Shawinigan) ou 28 octobre (Gatineau).

« J’ai ciblé un match, mais ce sont les médecins (de Tampa Bay) qui prendront la décision finale », a lancé Patrick Roy, mardi matin.

Depuis quelque temps, Kucherov ne s’entraîne plus avec le chandail vert réservé aux blessés. Le Russe brillait d’ailleurs par son absence, hier, puisqu’il a dû se rendre au consulat russe afin de régler certains détails.

Alternance?

Avec la venue prochaine de Kucherov, Roy, selon les règlements de la Ligue canadienne, ne pourra habiller que deux Européens par partie. Ça veut dire que Kucherov, Nick Sorensen et Mikhaïl Grigorenko devront passer leur tour de temps à autre.

«Pour l’instant, ce n’est pas une distraction dans l’équipe. Tant et aussi longtemps que nous ne connaîtrons pas le statut de Grigorenko (avec les Sabres de Buffalo), nous n’aurons pas de décision à prendre. Je n’ai pas à aviser qui que ce soit parce que, pour l’instant, ce sont Sorensen et Grigorenko qui jouent. Mais lorsque Kucherov sera prêt à jouer, nous nous assoirons ensemble et nous discuterons de la situation.

«J’ai prévu parler à Darcy Regier (le d.g. des Sabres concernant Grigorenko) vers le 20 octobre. De toute façon, j’ai confiance qu’il se passera beaucoup de choses dans le lock-out dans les deux prochaines semaines.»

Il a hâte

Dans l’entourage des Remparts, Kucherov clame à qui veut l’entendre qu’il est prêt à jouer.

«Ça fait un mois que Kucherov nous dit, tous les jours, qu’il est prêt. Lorsque nous l’avons repêché, nous savions qu’il ne serait pas disponible avant novembre. Quand on parle d’octobre, nous sommes déjà en avance sur sa date de retour.

«Assis sur le bord de la bande, il voit plus de 10 000 spectateurs dans le Colisée et il a hâte de sauter sur la glace. Ça serait toutefois malhabile de notre part de le laisser faire, car nous briserions un lien de confiance important avec les médecins de Tampa Bay.

«Par exemple, si nous le faisions jouer la semaine prochaine, que son épaule débarque à nouveau et qu’il soit fini pour la saison, je ne suis pas certain que nous recevrions des messages de félicitations.»

Décision

D’ici deux semaines, Roy aura des décisions à prendre, mais il assure que, pour le moment, il ne s’est pas encore cassé la tête à savoir lesquelles.

«D’abord, Kucherov n’est pas prêt à jouer. Si je décidais d’échanger un de mes Européens et qu’un autre (Grigorenko) ne revient pas parce que le lock-out se termine dans la LNH, je ne serais pas plus avancé. Lorsque la situation sera réglée, tout sera clair pour tout le monde. Soyez-en assurés.»

« Je ne suis pas inquiet » — Nick Sorensen

Lorsque Nikita Kucherov reviendra au jeu, Nick Sorensen est le candidat le plus susceptible de lui céder sa place.

Le grand Danois, qui a amassé trois buts et sept aides en huit matchs, assure ne pas être stressé par la situation.

«Non, je ne suis pas nerveux. Nous comptons sur trois bons Européens, mais je ne sais pas ce qui se passera quand Kucherov reviendra. Je dois donc me concentrer sur mon jeu. Pour l’instant, ça va bien et mon jeu est le seul aspect que je peux contrôler.

«J’y pense (le retour de Kutcherov) un peu en raison des nombreuses spéculations sur ce que les Remparts feront, mais je ne peux rien faire de plus que de jouer mon meilleur hockey. Pour l’instant, je ne me vois nulle part ailleurs qu’à Québec. Je n’y pense même pas et nous n’en parlons même pas entre nous. Tout le monde veut jouer et la compétition sera forte. J’espère seulement ne pas être celui qui écopera.»

De son côté, Grigorenko estime que son camarade Kucherov en mettra plein la vue aux partisans des Remparts. «Il veut vraiment jouer. Nikita est extrêmement talentueux et, s’il reste en santé, il sera certainement l’un des meilleurs joueurs de la Ligue.»

Grigo peut être meilleur

Mikhaïl Grigorenko a amassé au moins un point dans tous les matchs. Roy estime toutefois que son Russe peut être encore meilleur.

«Nous nous attendions à ce qu’il amasse des points, mais il devra améliorer son côté compétitif. Il n’est pas rendu où nous le souhaiterions. Il doit être meilleur sur les mises au jeu ainsi que sur d’autres aspects.»

Pas d’opération

Enfin, l’attaquant Kurt Etchegary a décidé d’attendre la fin de la saison avant de se faire opérer à la hanche. Le patineur originaire de Terre-Neuve a marqué quatre buts et fourni autant de passes.

- Simon Cliche

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus