/news/provincial
Navigation

Des canettes qui font du chemin

Coup d'oeil sur cet article

Les organismes sans but lucratif pourraient se partager près de 21 millions de dollars, au Québec, si toutes les canettes vides étaient consignées au lieu d’être jetées à la poubelle.

 

Consignéco, qui est une association née des brasseurs et de RECYC-QUÉBEC, entend donner une nouvelle impulsion au mouvement de la consigne sociale.

Chaque année, près de 400 millions de canettes consignées ne sont pas retournées, ce qui représente une valeur de près de 21 millions de dollars.

À la maison, neuf Québécois sur dix recyclent les canettes vides. Cependant, il en va tout autrement dans les milieux de travail où les contenants sont jetés à la poubelle, la plupart du temps, parce qu’on ne sait pas quoi en faire.

Dans un tout nouveau site Internet, Consignéco souhaite encourager le maillage entre les entreprises, qui veulent se débarrasser de leurs canettes de manière écologique, et les organismes sans but lucratif.

«Nous proposons un partenariat novateur qui permet aux entreprises de s’engager sur le plan environnemental tout en s’investissant dans une cause qui leur tient à cœur», a souligné la porte-parole de Consignéco, Mme Pascale Demers.

Ce nouvel outil ( www.consigneco.org ) offre une carte interactive pour géolocaliser un groupe ou un organisme intéressé à récupérer les contenants consignés.

Commentaires