Actualité

Société de généalogie

Une semaine spéciale pour découvrir ses ancêtres

Thomas Plourde / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Société de généalogie

Photo THOMAS PLOURDE / AGENCE QMI

Une journée de présentation aura lieu le 25 novembre entre 10h et 15h.

SAGUENAY – La Société de généalogie du Saguenay ouvrira gratuitement ses portes du 23 au 30 novembre pour toutes les personnes qui souhaiteront découvrir leurs ancêtres à l’occasion de la Semaine nationale de la généalogie.

En temps normal, il faut devenir membre de la Société pour pouvoir accéder à ses ressources, les tarifs étant variables selon la durée de l’abonnement.

«On veut montrer aux gens que ce n’est pas une bibliothèque, mais un centre d’information, a expliqué la coordonnatrice de la Semaine de la généalogie au Saguenay, Lyne St-Pierre. Ça bouge beaucoup, c’est une ambiance familiale avec beaucoup d’entraide et des gens un peu passionnés sur les bords.»

Une journée de présentation aura par ailleurs lieu le 25 novembre entre 10h et 15h.

«Il n’y a pas de clientèle cible, tout le monde peut avoir bien du plaisir à étudier la généalogie», a ajouté le président de la Société de généalogie du Saguenay, Paul-Henri Croft.

Les personnes qui s’y présentent reçoivent généralement une courte formation sur la recherche et la manipulation des documents et ils peuvent par la suite les consulter à leur aise. Toutefois, les documents consultés ne doivent pas être replacés, laissant cette tâche aux bénévoles. «Un document mêlé est un document perdu», a dit le président.

Lorsque des gens viennent découvrir leurs ancêtres par les divers moyens à leur disposition à la Société de généalogie, ils contribuent également à enrichir les données qu’elle possède.

«Une personne qui vient ici pourra fournir ses propres informations qu’on ne peut pas obtenir autrement, ou lier des données qui n’ont pas encore été liées dans nos documents, a pour sa part soutenu M. Croft. Pour nous, l’arbre généalogique d’une personne est une mine d’information.»

Il invite par ailleurs les gens qui le désirent à apporter des livres ou des documents généalogiques qui leur appartiennent afin d’étoffer leur collection. «On ne peut pas tous les acheter, mais lorsqu’on en a, ça nous fournit souvent une très bonne source d’information pour compléter nos fiches», a expliqué M. Croft.

Une école primaire de Laterrière donnera l’occasion à ses jeunes élèves d’utiliser les ressources le la Société de généalogie pour préparer leur arbre généalogique jusqu’à trois niveaux. «L’école leur a aussi demandé de ramasser des choses antiques et de les présenter aux autres élèves, ils font ça en grand! C’est important pour les jeunes de connaître leurs origines», a précisé Mme St-Pierre.

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus