/sports/hockey/remparts
Navigation
Remparts

Grigorenko ne quittera pas Québec

Mikhaïl Grigorenko
Photo d’archives, Annie T. Roussel
Mikhaïl Grigorenko
Photo d’archives, Annie T. Roussel

Coup d'oeil sur cet article

Qu’importe quand et sous quelles conditions se dénouera le conflit de travail (lock out) dans la Ligue nationale de hockey, le Russe Mikhail Grigorenko complètera la saison 2012-13 chez les Remparts de Québec.

Grigorenko fut un choix de première ronde des Sabres de Buffalo en juin dernier. L’information, obtenue auprès d’un membre de l’organisation des Sabres, a été publiée, lundi soir, sur le compte Twitter du descripteur des matchs des Remparts Raynald Cloutier.

«Je n’ai pas su ça !», a déclaré le patron des opérations hockey des Remparts Patrick Roy, mardi matin.

«Toutefois, dès le moment où nous avons pris la décision d’échanger Nikita Kucherov, les chances étaient fortes que Grigorenko reste à Québec toute la saison», a ajouté Roy.

Cet automne, il a conversé à plusieurs reprises et rencontréle directeur-général des Sabres de Buffalo Darcy Regier. Sans lui arracher de promesse cependant.

Plans inchangés

Même s’il possède l’assurance de compter sur les services de son «cheval» pour tirer la charrette jusqu’au printemps, Roy ne modifiera pas ses plans à l’approche de la période de transactions.

Certes, le directeur général a déjà conclu quelques transactions (quatre, dit-on) afin de combler certaines lacunes au sein de son alignement.

Cependant, les chances que des joueurs étoiles s’amènent à Québec sur le traineau du Père Noël sont presque inexistantes. Le vieil homme à la barbe blanche aurait des demandes en provenance de Moncton et Baie-Comeau pour obtenir la crème des patineurs de la LHJMQ, dit-on.

«Nous allons tout faire pour améliorer l’équipe de façon importante tout en protégeant l’avenir de la concession. J’en ai discuté avec Jacques (Tanguay), Claude (Rousseau) et monsieur (André) Desmarais dimanche. Au Colisée, il y avait 13500 spectateurs qui ont eu beaucoup de plaisir dans les gradins.»

Les intouchables

Patrick Roy affirme que les discussions avec ses homologues ne s’éternisent guère quand il décline la liste des joueurs intouchables chez les Diables rouges.

«Quand tu leur dis que Anthony Duclair, Adam Erne (deux attaquants de 17 ans) et Duncan MacIntyre (un défenseur de 16 ans) ne bougeront pas de Québec, on devient moins intéressant pour les autres clubs et les discussions tombent. Puis, nos choix de premières rondes ont été donnés pour Adam Erne. Si j’avais des ressources, je n’aurais pas peur de payer (pour obtenir un joueur d’impact)», a mentionné Roy.

Qui sait, Roy qui convaincrait sans doute Satan de prendre des vacances au paradis, sortira peut-être un autre lapin de son chapeau; du côté des États-Unis ou sur le marché des joueurs autonomes.

Commentaires
Loading