/news/currentevents
Navigation
Gang de rue

Membre du 187 sous arrêt

sebastien jacob
Photo Simon CLark
sebastien jacob
Photo Simon CLark

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers de l’ERM Gang de rue Québec-Rive-Sud ont procédé à l’arrestation, tôt, ce matin de Sébastien Jacob, un individu relié gang de rue.

Sébastien Jacob, un individu de 21 ans relié au gang de rue 187, a été arrêté, mercredi matin, à son domicile situé dans le quartier Limoilou en lien avec une sauvage agression survenue le 4 novembre dernier.

Vers 6 h, les policiers de l’Escouade régionale mixte (ERM) Gang de rue Québec−Rive-Sud se sont présentés à l’appartement du jeune homme, au 3440, rue de La Concorde, dans l’espoir de mettre la main sur Jacob, mais également sur son complice, Nicholas David Carroll, fils du célèbre membre des Hells Angels en cavale David «Wolf» Carrol.

«Les policiers ont procédé à l’arrestation du premier suspect, mais ils n’ont pas été en mesure d’appréhender M. Carroll», a expliqué Sandra Dion, porte-parole du Service de police de la ville de Québec.

Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, les événements reprochés aux deux hommes, bien connus des milieux policiers, se sont produits le soir du 4 novembre au bar L’autre Zone, situé sur la 3e Avenue à Limoilou.

Agression gratuite

Ce soir-là, la formation Les Pistolets Roses était en spectacle à cet endroit pour la première fois.

«À mon souvenir, l’événement s’est produit à la fin du spectacle, pendant une chanson qui se veut très festive, mais nous en avons eu plus ou moins connaissance puisque l’agression s’est produite sur la terrasse, à l’extérieur», a expliqué l’un des membres du groupe joint par le Journal.

Selon lui, le jeune homme qui a été agressé ne causait aucun problème et le geste était tout à fait gratuit.

«Je n’ai pas eu de ses nouvelles après l’attaque, mais je me rappelle que ses lunettes ont été cassées... ses dents aussi si ma mémoire est bonne», a-t-il ajouté, se dissociant complètement de ces gestes absurdes et violents.

«Nous faisons la tournée des bars depuis 10 ans et, oui, à l’occasion, il y a du brasse-camarade parce que les esprits sont échauffés, mais une attaque comme celle-là, nous n’avions jamais vu ça», a dit le porte-parole des Pistolets Roses en terminant.

«Durant la soirée, l’un des accusés s’est fait expulser du bar. Toutefois, il y est revenu plus tard, et c’est à ce moment-là que l’agression est survenue sur le jeune homme, et ce, sans aucune raison», a expliqué Sandra Dion, du Service de police de la ville de Québec.

Voies de fait causant des lésions

Mercredi, Sébastien Jacob a été formellement accusé de voies de fait causant des lésions corporelles, et la procureure aux poursuites criminelles et pénales, Me Sarah Julie Chicoine, s’est opposée à sa remise en liberté. Il reviendra en cour lundi prochain.

Pour ce qui est de Nicholas David Carroll, un mandat d’arrestation a été émis contre lui. 

 

Commentaires
Loading