Sports | Hockey

Remparts

Duclair et Erne en pénitence

Suspendus à l’interne, les deux joueurs de 17 ans ne joueront pas contre les Huskies

Gilles Moffet

Gilles Moffet @

Journal de Québec, Publié le: | Mise à jour:

Anthony Duclair

Photo Didier Debusschère

Anthony Duclair et Adam Erne.

Les vétérans et l’état-major des Remparts de Québec ont jugé que le temps de l’individualisme avait assez duré et c’est la raison pour laquelle Anthony Duclair et Adam Erne ont été suspendus à l’interne, du moins pour un entraînement et un match.

 

Duclair et Erne ne participeront donc pas au match contre les Huskies de Rouyn-Noranda cet après-midi, au Colisée Pepsi, même si les Diables beiges sont toujours privés des services de Mikhail Grigorenko, qui fera ses débuts dans la Ligue nationale ce midi, à Buffalo.

Suggestion des vétérans

La décision de suspendre les deux surdoués de 17 ans a été prise par Patrick Roy à la suite d’une suggestion des vétérans des Remparts, ce qui n’est pas sans rappeler l’incident Mathieu Melanson en 2006, qui avait été suspendu à l’interne dans un important match au Colisée Pepsi contre les Saguenéens de Chicoutimi.

Par la suite, Melanson avait connu des séries du tonnerre et les Remparts avaient terminé leur année en soulevant la coupe Memorial.

La décision avait été prise juste avant la rencontre à l’époque, mais hier, elle a été prise avant l’entraînement. Duclair et Erne n’ont donc pas participé à la pratique et à la longue réunion dans laquelle on a fait l’autopsie du massacre de 11-2 contre les Mooseheads, une des pires raclées de l’histoire des Remparts.

Concept d’équipe

«On considère que nous ne sommes pas tous sur la même page et ce qu’on veut, c’est un concept d’équipe, a expliqué Patrick Roy. C’est une leçon de vie pour ces jeunes et j’espère qu’ils sortiront grandis de ça. Ils ne joueront pas dimanche (aujourd’hui), puis on verra après.»

Les trois matchs suivants des Remparts auront lieu dans les Maritimes à compter de jeudi, à Sydney.

Roy, qui a exigé plus de leadership dans le vestiaire, estime qu’il est de son devoir d’appuyer la suggestion de ses sept vétérans.

«Mon travail est de les soutenir et d’être avec eux, a expliqué Roy à propos de ses leaders. Je suis un collaborateur et je vais appuyer leur décision. À un certain moment, les vétérans ont beau parler, s’ils (Erne et Duclair) ne les écoutent pas, ça devient une problématique.

«On avait déjà eu une réunion, mais cette fois, beaucoup de choses sont sorties et il fallait prendre cette décision. Duclair l’a très mal pris et je ne sais pas dans le cas d’Erne. C’est décevant d’avoir à vivre ça, mais à la fin, c’est peut-être ce qui fera de nous une meilleure équipe.»

Le mot du capitaine

Le capitaine, Martin Lefebvre, a ajouté ceci. «On veut que chacun joue pour le logo des Remparts, dit-il. On n’acceptera pas que certains pensent à leur petite personne en premier. C’est un message qu’on veut leur lancer. Le problème ne date pas d’hier, mais on était rendus là. Ça prend 20 joueurs qui poussent dans la même direction.»

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus