/sports/others
Navigation
Patinage de vitesse

Hamelin remet ça

Charles Hamelin
Photo Stevens Leblanc Charles Hamelin ne pouvait qu’être plus satisfait de sa performance à la Coupe du monde de Sotchi.

Coup d'oeil sur cet article

Charles Hamelin a terminé sa saison en Coupe du monde en remportant deux médailles d’or. Après celle gagnée samedi aux 500 mètres, il a répété l’exploit avec une autre victoire hier, cette fois-ci aux 1000 mètres. Il rentre à Montréal aujourd’hui, ignorant la dernière compétition qui se tiendra en Allemagne.

Hamelin a patiné avec aisance, mais dans un esprit combatif, tant en demi-finale qu’en finale. Ça lui semblait facile, ce qui signifie qu’il maîtrisait bien la situation.

«Effectivement, la demi-finale a été corsée», dit-il. Il a battu par un poil de barbe le Russe Semen Elistratov. Ce dernier a tendu la jambe et a levé le poing, se croyant le vainqueur.

«J’attache toujours beaucoup d’importance à la demi-finale. Tu y affrontes souvent des patineurs en mesure de remporter la finale. Quand je connais une bonne course à cette étape, je sais que, généralement, je performerai dans la dernière épreuve de la compétition.»

La finale qu’il a remportée (1 min 26,957 s) ne lui a pas été concédée par l’opposition, dont Elistratov au deuxième rang (1 min 27,957 s) et l’Américain J.R. Celski (1 min 27,069 s).

«L’action n’a pas manqué. J’ai bousillé des dépassements, dont un qui m’a fait reculer au dernier rang, alors qu’il ne restait que quatre tours.» Il ne me fallait pas paniquer pour remonter en tête du peloton. J’avais les jambes pour gagner et je le savais.»

Au cours des prochaines semaines, Hamelin se concentrera sur son entraînement en vue des championnats mondiaux en mars et des qualifications olympiques en août.

Commentaires