/news/currentevents
Navigation
Accident | La Baie

Steeve Aubé comparaît

accident
Photo Archives / Agence QMI
Le conducteur circulait sur le boulevard Grande-Baie Nord lorsqu'il a happé l'arrière d'une voiture transportant deux adultes et deux enfants âgés de deux et de 13 ans.
accident
Photo Archives / Agence QMI
Le conducteur circulait sur le boulevard Grande-Baie Nord lorsqu'il a happé l'arrière d'une voiture transportant deux adultes et deux enfants âgés de deux et de 13 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Le conducteur de 39 ans qui serait à l'origine d'un grave accident survenu samedi après-midi à La Baie a comparu lundi matin au palais de justice de Chicoutimi, où il a été accusé de conduite dangereuse causant des lésions.

 

Steeve Aubé ne s'attendait visiblement pas à prendre le chemin des cellules après sa comparution. Il a demandé à la juge Johanne Roy pourquoi on ne le remettait pas immédiatement en liberté. «J'ai de l'argent pour payer ma caution», a-t-il dit.

«Compte tenu de la gravité de la conduite et de la façon que ça s'est déroulé, on s'oppose à la remise en liberté, a précisé la procureure de la Couronne, Me Mélanie Paré. Il y a un renversement de fardeau, donc ce sera à la défense de prouver qu'il peut recouvrer sa liberté.»

Son avocat était prêt à procéder, mais d'autres causes ont eu priorité.

Le conducteur circulait sur le boulevard Grande-Baie Nord lorsqu'il a happé l'arrière d'une voiture transportant deux adultes et deux enfants âgés de deux et de 13 ans.

Multiples fractures

«Pour les deux adultes, ce sont des blessures importantes. On parle de fractures au niveau des côtes et des vertèbres, a indiqué Me Paré. L'homme a une fracture au niveau du sternum également.»

Le véhicule de la famille a fait des tonneaux, tout comme celui de l'accusé, resté coincé à l'intérieur de l'habitacle.

Des témoins auraient aperçu Steeve Aubé effectuer de nombreux dépassements agressifs quelques minutes avant la collision, forçant même les automobilistes à se ranger sur l'accotement pour le laisser passer.

L'accusé avait affirmé aux policiers qu'il se rendait à un match de hockey auquel participait son fils, mais la Couronne refuse de le confirmer.

Il s'est d'ailleurs vu interdire toute communication avec son ex-conjointe, sous des motifs gardés confidentiels pour l'instant par le tribunal.

Steeve Aubé est sans antécédent judiciaire. Il était déjà en attente de procédures dans un dossier de facultés affaiblies. Il doit tenter de reprendre sa liberté aujourd’hui.

Steeve Aubé
Steeve Aubé, accusé.
Courtoisie Facebook
Steeve Aubé, accusé.
Commentaires
Loading