/lifestyle/outings
Navigation
La Joggeuse urbaine

Des fanzines pour tous les goûts

Coup d'oeil sur cet article

Passionnés de littérature et de graphisme, le fanzine Katapulpe est pour vous. Fan quoi? Fanzine, une contraction des mots «fan» et «magazine», qui désigne une publication underground réalisée par des passionnés sur un sujet donné.

Fondé dans la capitale en mai 2007, publié à raison d’une ou deux reprises par année, Katapulpe réunit autour d’un même thème les textes d’une dizaine d’étudiants inscrits aux cours de création littéraire et cercles d’écriture des établissements collégiaux et universitaires du Québec.

«Ce que je trouvais plate avec l’école, c’est que oui, on écrivait des textes, mais les textes n’étaient lus qu’à l’intérieur du cours. Il n’y avait pas de suite et on passait souvent à côté de textes qui méritaient d’être lus», explique Denis Bégin, créateur et éditeur de Katapulpe, fan fini de création littéraire, domaine dans lequel il a étudié.

Le recueil permet ainsi de découvrir le talent d’artistes en devenir, qui profitent ici d’un tremplin vers une carrière future. Qui plus est, les auteurs jouissent d’une liberté de création totale. «C’est un laboratoire où on expérimente des trucs et ça, on ne le retrouve pas toujours dans un magazine traditionnel ou une revue de création standard», illustre-t-il.

Design en plus

Question de colorer les œuvres, ces derniers sont rehaussés par différents dessins et éléments de graphisme, aussi concoctés par des étudiants ou des artistes émergents. «Le visuel n’est pas là juste pour faire beau. C’est une suite, ça ajoute, c’est comme mettre en scène le texte, ça va donner un prolongement, un nouveau sens au texte», ajoute M. Bégin.

À ce jour, Katapulpe a publié une douzaine de numéros notamment sous les thématiques de la fumée, du bruit et de l’école. Le plus récent, sur les tablettes depuis décembre dernier, exploite l’univers de la ruelle.

Amour du fanzine

La popularité du fanzine semble avoir pris de l’ampleur depuis le début des années 2000. À Montréal, le salon de fanzines, de bandes dessinées et de petits éditeurs Expozine rassemblent annuellement plus de 270 créateurs du domaine, qu’ils soient francophones ou anglophones. De son côté, Québec recevra en décembre la 9e édition du salon Nouveau Genre, qui réunit les créateurs de la relève, dont les auteurs.

Commentaires