/entertainment/shows
Navigation
Festival d’été

Vente virtuelle catastrophique

Pour la troisième année d’affilée, la billetterie internet du FEQ a connu des ratés majeurs

FEQ
Photo d’archives, Stevens Leblanc

Coup d'oeil sur cet article

La vente en ligne des laissez-passer du Festival d’été de Québec (FEQ) a connu un faux départ. Dès son ouverture, la billetterie virtuelle est tombée en panne.

La nouvelle formule de vente de laissez-passer par internet n’a pas connu un départ canon, samedi midi. Moins d’une minute après le début de la mise en vente des billets, le site est tombé en panne, laissant un simple message d’erreur sur la page d’accueil de la billetterie.

Pour la première fois, la vente de laissez-passer dans les épiceries Metro de la région n’avait pas lieu, ce qui a semblé déplaire à plusieurs habitués du festival. «C’est quoi cette idée là de mettre les laissez-passer du #FEQ en vente seulement sur internet? J’aimais mieux me lever à 6h pour l’acheter», a affirmé Cassandre Creteau, sur Twitter.

Explosion de commentaires

D’ailleurs, les réseaux sociaux se sont rapidement enflammés, critiquant vertement la façon de faire de l’organisation. «C’est clairement désagréable et, à la limite, un peu irrespectueux pour leur clientèle», a indiqué Rosalie Redman. Le FEQ a essayé de calmer le jeu sur internet, mais en vain. «Plusieurs milliers de personnes qui cliquent en même temps, ça occasionne des messages d’erreur, c’est normal. On travaille pour vous», ont-ils mentionné.

Toutefois, l’organisation a décidé de retirer le lien web vers la billetterie virtuelle afin de faire descendre le nombre d’utilisateurs. «Nous avons retiré l’icône billetterie du site pour ralentir le trafic. Nous le remettrons dès que ce sera stabilisé», a souligné le FEQ vers 13 h.

Les remarques relatant des transactions réussies étaient tellement rares que des internautes ont commencé à faire des paris afin de connaître le premier client qui serait satisfait. C’est seulement en milieu d’après-midi que certains consommateurs ont laissé savoir sur le web qu’ils avaient réussi à confirmer leur achat en ligne. «Un franc succès, la mise en vente des laissez-passer! Hihihi», a signalé Myriam Descarreaux, affichant une capture d’écran confirmant son achat.

Deuxième chance

Reste que plusieurs ont aussi connu des problèmes avec le service après-vente, car les numéros de confirmation étaient parfois différents. Pour régler ce problème, les clients devaient tenter de communiquer avec le festival par courriel.

Par ailleurs, ceux qui ne réussiront pas à se procurer des billets durant la vente privilège pourront tenter leur chance de nouveau, pour 10 $ de plus, à partir du 16 mars.

Le festival aura lieu du 4 au 14 juillet 2013, mais, pour l’instant, les noms des artistes qui seront présents n’ont pas été dévoilés. 

Commentaires