Sag-Lac-St-Jean

Ces choses que l’on ne veut pas voir

Denis Gravel

Publié le: | Mise à jour:

J’ai trouvé un truc infaillible pour protéger ma vie privée. Je fais attention. Je ne «frenche» pas ma blonde à pleine langue dans les lieux publics. Je ne fais pas de nudisme sur les pistes cyclables de la région. Et surtout, je ne baise pas dans un champ en plein air à St-Jean-Vianney.

On a lancé le débat sur le droit à la vie privée suite à la publication sur le site Google Street View de deux clowns surpris les culottes baissées, en plein ébat sexuel, dans la petite municipalité du Saguenay.

L’équipe de photographes de Google se promène de ville en ville, de clic en clic, pour permettre à l’internaute de visiter virtuellement la planète. Vraiment génial. Plusieurs profitent ­évidemment du passage de la Caravane Google pour s’amuser un peu. Ce qui ne semble pas être le cas de nos deux copains, qui auraient plutôt été pris en ­flagrant délit (de tendresse?).

MÉRITER SA VIE PRIVÉE

Mais à la base, que faisaient-ils en plein air? On est en 2013. Il y a la maison, le garage, la grange, l’hôtel, le motel, la tente de camping, la tente roulotte et puis quoi encore. Rendus à le faire contre un arbre, sur le bord du chemin, on fait pas un peu exprès pour se faire prendre…?

Des fois, on dirait que des gens ne ­méritent pas leur vie privée…

SOURIEZ, VOUS ÊTES (TOUJOURS) FILMÉS

Ma paranoïa me rend prudent. Je considère qu’en tout temps, une caméra me surveille. Et avouons-le, ce n’est pas loin de la réalité. On peut être en harmonie avec le phénomène ou le dénoncer vivement, mais il n’en demeure pas moins que c’est le monde dans lequel on vit. Un monde qui s’accroche à votre phrase de trop prononcée en public, qui vous montre à la planète si vous tombez sur les fesses en chantant l’hymne national, qui vous passe en boucle à la télé si vous avez reçu une balle de baseball dans les parties ­intimes. Un monde qui place des poupées Ken et Barbie dans un spa, leur fait prendre du vin, et attend la suite à heures de grande écoute. Un monde bête, méchant, et surtout voyeur. Nul n’est à l’abri. Même à St-Jean-Vianney.

Oui, je suis parano. Mais googlez tant que vous voulez, vous ne me verrez jamais dans un champ les culottes aux ­genoux.

PROXIMITÉS MALAISANTES

Parlant de choses qu’on ne veut pas voir, ça fait drôle de voir François Legault et Amir Khadir, main dans la main, dénoncer la minicentrale de Val-Jalbert. Et ils n’ont pas été surpris ensemble par une caméra de Google, ils ont eux-mêmes initié la conférence de presse!

Que la CAQ et Québec Solidaire aient leurs motifs pour contester la mini­centrale, je veux bien. Mais cette union forcée risque de ne plaire ni à la gauche, ni à la droite. Les partisans de Québec Solidaire ne verront pas l’intérêt de voir leur parti aux côtés de l’ennemi et vice-versa. À vouloir plaire à tout le monde, on déplaît à tous.

Messieurs, je vous prie, un peu de ­retenue.

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus