Sports | Hockey

LNH

Jarome Iginla reprend du galon

Randy Sportak / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

Jarome Iginla

Photo Doug Pensiger / AFP

Jarome Iginla a quitté pour Pittsburgh, au grand dam de ses anciens coéquipiers.

CALGARY – Jarome Iginla a marqué à une seule reprise lors de ses 16 premières parties de l’actuelle saison. Il vient toutefois d’en réussir cinq à ses quatre dernières.

Le capitaine des Flames de Calgary passe d’un extrême à l’autre.

Les performances d’aucun autre joueur de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne sont suivies avec autant d’attention que celles d’Iginla. Toutefois, personne n’est autant reconnu que le vétéran de 35 ans pour mettre fin à une léthargie d’une manière aussi fracassante.

Cela soulève quelques questions.

Comment un joueur avec une feuille de route aussi impressionnante peut-il connaître une telle diminution dans sa production offensive? Que fait-il de mieux que ce qu’il faisait auparavant?

«Je n’ai pas la réponse, a indiqué Iginla après un dur entraînement, lundi, au Saddledome. Je dirais que j’ai eu beaucoup de bonnes chances de marquer plus tôt cette saison. Toutefois, je ne marquais pas. Au cours des dernières rencontres, je marque. Je me sens bien lorsque mes tirs touchent la cible. Mais je ne veux pas trop penser à cela.»

Ce n’est pas comme si Iginla lançait plus souvent au filet ou qu’il avait plus d’occasions de marquer que pendant sa sécheresse. Toutefois, il n’y a aucun doute qu’il a vu ses tirs rebondir d'une manière plus chanceuse.

Ceci étant dit, presque tous les buts impliquent un rebond chanceux. Ceux d’Iginla ne font pas exception.

Le deuxième but du numéro 12 des Flames contre les Coyotes de Phoenix le 24 février dernier est survenu après une tentative de lancer sur réception manquée qui a rebondi sur son corps avant de pénétrer dans le filet adverse.

Son premier de ses deux buts contre l’Avalanche du Colorado il y a quelques jours a été réussi puisque Matt Stajan n’a pas été en mesure de contrôler la vive passe de Jiri Hudler. La rondelle est apparue tout près d’Iginla qui n’a eu qu’à la pousser dans une cage béante. Et son deuxième est survenu lorsque la rondelle est revenue vers lui après un tir bloqué.

Une question de chance? Peut-être.

Mais lorsque tu as marqué 522 buts au cours de ta carrière en saison régulière, cela pourrait s’appeler une chance calculée.

«Je vais continuer de jouer et d’être attentif à ce genre de rebonds», a continué Iginla.

Mais encore une fois, le plus grand doute serait de voir si Iginla peut continuer.

Après tout, les Flames ne sont toujours pas parmi les huit meilleures formations de l’Association de l’Ouest avec une fiche de 8-8-4 et ils auront bien besoin de ses talents de marqueur s’ils désirent participer aux séries éliminatoires.
 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus