/entertainment/stage
Navigation
Carrefour international du théâtre

Une envolée magique

Icaro était présentée mardi, à la salle Octave-Crémazie

Daniele Finzi Pasca
© Courtoisie Le Carrefour international de théâtre de Québec a lancé sa 14e édition, mardi, au Grand Théâtre, avec Icaro, de Daniele Finzi Pasca.

Coup d'oeil sur cet article

Le goût de s’évader et de quitter le quotidien et ses tracas; c’est ce que l’on ressent devant la pièce Icaro qui a lancé, hier, à la salle Octave-Crémazie, la 14e édition du Carrefour international de théâtre.

L’univers de Daniele Finzi Pasca déborde de finesse, de poésie, d’humour, de magie et d’émotion.

Icaro raconte la journée d’une personne gravement malade qui accueille un nouveau patient dans sa chambre d’hôpital.

Ce patient, Daniele Finzi Pasca, le choisit parmi la foule.

Il fera sa connaissance et essaiera de lui apprendre à voler afin de quitter ce triste endroit.

Cœur d’enfant

Les cabotinages du début, à la sauce Chaplin, où le comédien multiplie maladresse par-dessus maladresse et qui sont hilarants à en verser des larmes se transforment lentement en une fable poétique. L’importance de conserver son cœur d’enfant.

Daniele Finzi Pasca est génial avec un jeu en finesse, en douceur, son humour et avec ses intonations de voix. 

À la fin, le spectateur pénètre dans une armoire vers la lumière et retourne dans le monde normal. L’artiste et le comédien d’un soir ont réussi une belle communion. La scène est très touchante.

Cette création de Daniele Finzi Pasca a été présentée 700 fois depuis sa création en 1991 dans six langues et 17 pays. Il a conçu ce spectacle lorsqu’il était en détention pour avoir refusé de faire son service militaire.

√ Icaro est présenté aujourd’hui, demain, vendredi et samedi au Grand Théâtre de Québec.

Commentaires