/news/education
Navigation
Commission scolaire

La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys quitte la Fédération des commissions scolaires du Québec

Josée Bouchard
Photo Archives / Agence QMI Josée Bouchard, présidente de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ).

Coup d'oeil sur cet article

La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB) de Montréal a annoncé lundi matin qu’elle se désaffilie de la Fédération des commissions scolaires du Québec, notamment en raison d’une indemnité prévue pour la présidente de la Fédération.

La Commission scolaire dénonce «une indemnité de transition substantielle» accordée à la président de la Fédération des commissions scolaires du Québec, Josée Bouchard, au cas où elle devait quitter son poste. La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys ainsi «que plusieurs autres commissions scolaires», selon elle, s’étaient opposées à cette résolution avalisée lors de la plus récente assemblée générale de la FCSQ, le 31 mai dernier.

«Le Conseil des commissaires de la CSMB a reçu ce refus comme l’expression d’un écart grandissant entre la CSMB et la FCSQ sur la vision du rôle de cette fédération, de sa gouvernance et de ses valeurs», a affirmé le CSMB par communiqué, lundi matin.

La commission scolaire affirme que cette décision de quitter la Fédération le 31 mars prochain est «mûrement réfléchie» et qu’elle «découle de plusieurs divergences de vues».

Diane Lamarche-Venne, présidente de la CSMB, précise que faisant face à de fortes compressions de ses budgets imposées par le gouvernement québécois, son organisation s’attendait à une «une plus grande solidarité» de la part de la Fédération.

La Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys regroupe 91 établissements, quelque 51 000 élèves et plus de 8 600 employés dans sept arrondissements montréalais et dans des municipalités de l’ouest de l’île.

 

Commentaires