Actualité | Faits divers et judiciaire

Complice de père en fils

Kathleen Frenette

Kathleen Frenette @

Journal de Québec, Publié le: | Mise à jour:

Keven Harvey-Maltais

© Courtoisie

Keven Harvey-Maltais

Le «beau-père» de la policière de la SQ arrêtée mardi a subi le même sort que la jeune femme, vendredi matin, et il a comparu en après-midi pour faire face à quatre chefs d’accusation.

L’homme de 57 ans est accusé de façon conjointe avec son fils Keven Harvey-Maltais pour des accusations de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic.

Selon nos sources, le quinquagénaire ne serait toutefois pas relié directement, de façon criminelle, à Marie-Pierre Tremblay.

À la suite de sa comparution, le procureur aux poursuites criminelles et pénales, Me Guillaume Michaud a accepté de remettre l’homme en liberté moyennant un dépôt de 2 000$.

De plus, il devra se conformer à un couvre-feu entre 22h et 6h, en plus de s’abstenir de posséder un cellulaire et des armes à feu.

Il lui a également été interdit de consommer de la drogue ou de se trouver dans un bar.

Vendredi matin, son fils, Keven Harvey-Maltais revenait pour son enquête sur remise en liberté qui a été repoussée au 20 juin.

C’est à ce moment que les accusations communes avec le père seront ajoutées au dossier du fils.

Rappelons que les arrestations de ces trois individus ont été rendues possible grâce à une enquête débutée en février et menée par la direction des normes professionnelles de la Sûreté du Québec.

La policière Marie-Pierre Tremblay, originaire d’Alma a d’abord été arrêtée puis ce fût au tour de son conjoint, Keven Harvey-Maltais, 29 ans qui fait face à des accusations d’entrave au travail des policiers, de corruption d’une policière d’utilisation frauduleuse d’un ordinateur et maintenant de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic.

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus