/news/provincial
Navigation
Déménagement

Chat charmant cherche famille d’accueil

Chat
Photo Karl Tremblay Présentement, 41 chats et 14 chiens attendent à la SPA d’être adoptés.

Coup d'oeil sur cet article

Toujours à la recherche de familles d’accueil, la SPA enregistre toutefois un nombre moins important d’animaux abandonnés que les autres années.

«Nous avons 1000 entrées de moins que par les années précédentes», se réjouit Denis Pelletier, directeur de la Société protectrice des animaux (SPA), soulignant toutefois que le jour fatidique du déménagement n’est pas encore arrivé.

«J’espère que ce sera la même chose et que ça va continuer.» Les années 2012 et 2013 ont été des records «positifs» en comparaison avec les autres années, selon M. Pelletier.

41 chats et 14 chiens

Au moment d’écrire ces lignes, 41 chats et 14 chiens attendent d’être adoptés à la SPA, sans compter ceux qui restent à réclamer, soit une cinquantaine de chats et une vingtaine de chiens.

Bien que les déménagements aient majoritairement lieu le 1er juillet, M. Pelletier indique que la SPA accueille des animaux de compagnie abandonnés lors de déménagement bien avant le grand jour. «Les gens n’attendent plus. Avant, c’était deux ou trois semaines avant.»

Dès le mois de mai

La grande période à la SPA débute en mai, avec une hausse marquée de 60 % d’animaux abandonnés, comparé aux autres mois, et la tendance se maintient jusqu’en octobre, précise le directeur.

Selon lui, divers facteurs ont contribué à cet étalement. «Les gens signent leur bail en janvier ou en février; alors, ils n’attendent plus. Il y a aussi les étudiants qui finissent en mai et les gens qui ne stérilisent pas leurs animaux. En mars et avril, c’est la reproduction, cela contribue.»

Denis Bilodeau, propriétaire d’immeubles qui n’a pas eu de problème à louer ses logements, a toutefois eu un locataire indésirable, abandonné par son maître. «C’est arrivé que j’ai retrouvé un chat; je suis allé le porter.»

Le directeur de la SPA se désole de ce genre de situation. «Ce n’est pas un bibelot dont on se sépare comme ça.»

Sur le site de la SPA, la majorité des raisons d’abandon sont, pour les chats, le déménagement et l’abandon de la portée et, pour les chiens, le manque de temps.

Bon an, mal an, les gens doivent également se départir de leur animal de compagnie à contre-cœur, souligne M. Pelletier. «Les abandons sont parfois justifiés, comme la mortalité et les séparations. Ça, c’est de l’abandon responsable.»

 

Commentaires