/slsj
Navigation

En amour avec la région

La cycliste Lex Albrecht savoure les pistes cyclables du Lac Saint-Jean

En amour avec la région
Photo Roby St-Gelais Membre de l’équipe nationale de vélo sur route, Lex Albrecht découvrira en fin de semaine les pistes cyclables du Lac Saint-Jean en vue des Championnats mondiaux qui se dérouleront en Italie au mois de septembre.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis hier, la cycliste Lex Albrecht peaufine sa préparation en vue des Championnats du monde sur route en découvrant les charmes du Lac-Saint-Jean.

La Québécoise d’adoption originaire de Barrie, en Ontario, fait partie des dix athlètes admissibles à représenter le pays au grand rendez-vous mondial qui se tiendra à Toscane, en Italie, du 22 au 29 septembre prochain. La sélection finale sera effectuée à la suite des Jeux de la francophonie auxquels Albrecht participera dès le 7 septembre en France.

Fervente de paysages authentiques, la jeune femme de 26 ans basée à Montréal voulait goûter aux pistes cyclables en sol jeannois depuis un bon moment déjà. Elle est aussi en couple depuis quelques années avec le Dolmissois Michaël Bolduc, ce qui la rattache naturellement avec la région.

«J’ai beaucoup entendu parler de la Véloroute, mais ça n’adonnait jamais. En fin de semaine, avec mon plan d’entraînement, c’était le bon temps pour moi de venir», observe la souriante athlète rencontrée à Alma après avoir donné ses premiers coups de pédale dans le coin de Dolbeau-Mistassini.

«La région me fait penser à l’endroit où j’ai grandi en Ontario, en campagne. C’est un peu pour cela que je suis tombé en amour avec le vélo, car je devais pédaler par nécessité. Ici, au Lac, ce n’est pas la grosse ville et ça fait du bien psychologiquement», enchaine-t-elle, ajoutant avoir fréquenté l’hiver dernier le centre de ski de fond d’Albanel.

Sous le charme

Aujourd’hui, Albrecht sillonnera, vêtue aux couleurs de l’écurie américaine NOW and Novartis for MS, une partie de la région en empruntant pour la première fois la Véloroute des Bleuets par le tronçon situé entre Roberval et Alma.

L’Ontarienne d’origine a rapidement constaté l’intérêt de la population envers sa discipline en enfourchant sa bicyclette. Elle a aussi craqué pour la beauté des paysages.

«C’est tellement beau et il y a une bonne sélection de parcours que l’on peut faire. J’aime aussi le fait qu’il y a plusieurs types de personnes en vélo, que ce soit des familles, des jeunes ou des personnes plus âgées», explique celle qui a décroché deux médailles lors du dernier Championnat national.

Préparation intense

La présence de la championne du Québec en 2012 culmine avec le dernier blitz d’une période d’entraînement qui se prolongera sur quatre semaines pour elle. D’ailleurs, Albrecht a pris part il y a environ deux semaines à des compétitions dans l’Ouest canadien et américain.

«J’ai pris une semaine de repos ensuite en réalisant des entraînements assez faciles et avant de venir ici, j’ai fait quelques tests avec mon entraîneur au centre Powerwatts où plusieurs athlètes olympiques s’entraînent», précise Albrecht dont le coach personnel, Chris Rodzilsky, a déjà travaillé avec la multiple médaillée olympique Clara Hughes.

Commentaires