/travel/mags
Navigation
Voyager sans souci

Privilégier Internet ou un conseiller en voyages ?

Privilégier Internet ou un conseiller en voyages ?
Photo Fotolia Un conseiller en voyages a été formé pour répondre aux besoins de sa clientèle. De plus, il a accès à des tarifs spéciaux.

Coup d'oeil sur cet article

Depuis le début de cette chronique, de nombreux lecteurs m’écrivent pour me demander de leur trouver la destination idéale, l’hôtel parfait, le transport le mieux adapté, mais, surtout, les meilleurs tarifs. Plusieurs souhaiteraient même que je fasse leur réservation! Chaque fois, une question m’obsède: pourquoi ne pas faire appel à une agence de voyages?

En général, ces lecteurs ont commencé leurs recherches sur internet et se trouvent démunis face à certaines informations qu’ils ne trouvent pas ou devant les ramifications à travers lesquelles les entraîne la toile.

Alors même que je recueillais des informations pour cette chronique, voilà qu’un article intitulé «10 choses qu’un agent de voyages ne vous dira pas» était publié sur le site de Woman’s Day, soulevant la colère des agents de voyages et des associations les représentant.

Immédiatement, l’ASTA (American Society of Travel Agents), la plus importante association de professionnels du voyage au monde, répliquait par un autre article: «Huit faits prouvant que réserver avec un professionnel du voyage ajoute de la valeur», tandis que la CLIA (Cruise Line International Association) et l’ACTA (Association canadienne des agences de voyages) volaient également à la défense de ces professionnels injustement attaqués.

L’avis d’une experte

Désireuse de rassurer les lecteurs et de mieux leur faire comprendre le rôle d’un agent de voyages, j’ai contacté Manon Martel, directrice régionale de l’ACTA, fondée en 1977 et qui représente les intérêts des voyageurs canadiens à travers 2000 membres. Ayant été conseillère en voyages pendant 30 ans, Mme Martel connaît bien les avantages de faire affaire avec un conseiller en voyages. «Ce sont des gens passionnés par le voyage, qui y travaillent tous les jours et qui veillent à garder leurs informations à jour, ce qui n’est pas toujours le cas sur internet. Ils ont, de plus, été formés pour aider leurs clients à faire les meilleurs choix selon leurs besoins.»

Contrairement à la croyance populaire, et grâce à différentes ressources à travers les agences ou auprès du regroupement ainsi qu’à des contrats avec des tours opérateurs, les agents ont, de plus, accès à tarifs spéciaux que l’on ne trouve pas sur le net.

Leurs services ne se limitent cependant pas à trouver le meilleur prix. Ils font le travail de recherche qui peut parfois demander énormément de temps et devenir très complexe. Ils peuvent vous permettre de vous joindre à des groupes, prendre en charge les démarches de réservation auprès des transporteurs, des hôtels, des restaurants et des attractions, mais surtout vous éviter de nombreuses surprises à l’arrivée ou au départ.

En toute confiance

Si la perspective d’organiser son voyage soi-même sur internet sourit à certaines personnes maîtrisant parfaitement le web, la démarche peut s’avérer fastidieuse pour ceux qui sont moins familiarisés avec la toile.

Il en résulte alors un nombre d’heures incalculables. Comptabilisées selon le tarif horaire auquel vous évaluez votre temps, cela augmente de beaucoup le prix du voyage et s’avère souvent plus élevé que les frais d’ouverture de dossier (autour de 25 $) demandés par les agences de voyages. Enfin, les agences de voyages demeurent joignables pendant toute la durée de votre voyage. Advenant un problème au départ ou à l’arrivée, il vous suffit d’appeler le numéro remis au moment de la réservation pour recevoir de l’aide. Vous serez informé, soutenu et surtout rassuré que quelqu’un d’autre cherche des solutions.

À savoir

Depuis le 1er juillet 2012, les professionnels des agences de voyages du Québec doivent réussir un examen du Centre d’expertise et de recherche en hôtellerie et restauration (CER) et obtenir la Certification des conseillers en voyages et gérants d’agences de voyages de l’Office de protection du consommateur (OPC).

Ajoutons à cela qu’une réservation faite sur un site qui ne détient pas de permis du Québec, ne permet pas d’être couverts par le Fonds d’indemnisation des clients des agents de voyage de l’OPC. En cas de problème, il deviendra très fastidieux d’essayer de se faire rembourser et peu probable d’y arriver.

Enfin, les agences de voyage demeurent joignables pendant toute la durée de votre voyage.»

 


• Pour trouver la liste de tous les conseillers du Québec qui ont passé l’examen, une invitation à vous rendre sur le site de l’OPC: opc.gouv.qc.ca

Commentaires