/news/provincial
Navigation
À part Labeaume...

Labeaume, seul candidat notoire

Tous ceux qui se présentent à l’élection sont des inconnus, sauf le maire

MUnicipales 2013
David Lemelin et Régis Labeaume

Coup d'oeil sur cet article

Le maire sortant Régis Labeaume est le seul visage connu des citoyens, alors que s’amorce la campagne électorale. Un sondage Léger Marketing réalisé pour le Journal et TVA Nouvelles montre que les candidats, incluant ceux d’Équipe Labeaume, sont de parfaits inconnus pour une majorité de la population.

Le maire sortant Régis Labeaume est le seul visage connu des citoyens, alors que s’amorce la campagne électorale. Un sondage Léger Marketing réalisé pour le Journal et TVA Nouvelles montre que les candidats, incluant ceux d’Équipe Labeaume, sont de parfaits inconnus pour une majorité de la population.

Le coup de sonde montre que 66 % des répondants ne connaissent aucun candidat d’Équipe Labeaume. Du côté de Démocratie Québec, ce chiffre bondit à 82 %.

Spontanément, sans qu’on leur propose de choix de réponse, 20 % des répondants ont identifié correctement au moins un candidat d’Équipe Labeaume. Julie Lemieux (7 % de notoriété), Sylvain Légaré (6 %) et Laurent Proulx (4 %) sont les plus connus.

Seulement 12 % des personnes sondées ont spontanément identifié correctement au moins un candidat de Démocratie Québec. La candidate la plus connue est sans conteste Anne Guérette (11 %) qui brigue un nouveau mandat dans le district de Cap-aux-Diamants, suivie d’Yvon Bussières (4 %).

Pas de surprises

Ces résultats ne surprennent pas Caroline Roy, de Léger Marketing, qui souligne que rares sont les aspirants conseillers qui ont une notoriété qui dépasse 10 %.

«Le chef tire le parti et c’est davantage vrai au municipal», affirme la vice-présidente du bureau de Québec.

Cinq ans après son élection, M. Labeaume continue de jouir d’un taux de satisfaction de 80 %, loin devant son principal opposant David Lemelin, de Démocratie Québec.

Le sondage montre que 8 % des répondants ont une bonne opinion du chef de l’opposition, M. Lemelin, qui demeure un inconnu pour 87 % des personnes sondées.

«L’appui des citoyens à l’égard du maire, jusqu’à présent, est quasi inébranlable», note Mme Roy.

M. Labeaume a une cote de notoriété de 96 %, comparativement à un score de 13 % pour M. Lemelin.

«Les citoyens demeurent fidèles à leur maire. Le taux de bonne opinion est relativement stable depuis 2008. Il n’est jamais passé sous la barre de 80 %», souligne Mme Roy, qui constate que l’opposition n’a pas réussi à ébranler la perception des citoyens à l’égard de M. Labeaume.

Débuts difficiles

Elle constate que la notoriété de M. Lemelin est «particulièrement faible». Cela s’explique, selon Mme Roy, par les débuts difficiles de Démocratie Québec qui a fusionné avec Québec Autrement après des échanges par médias interposés entre leurs chefs Anne Guérette et David Lemelin.

De plus, elle croit que l’opposition gagnerait à mettre de l’avant sa vision plutôt que de tirer à boulets rouges sur l’administration Labeaume.

«Il n’a pas encore touché le cœur des citoyens avec ses propos. Pour l’instant, il ne fait que critiquer le maire», dit Mme Roy.

Commentaires