Spectacles | Livres

Salon du livre | Montréal

36e édition du Salon du livre de Montréal : une passerelle entre les cultures

Élise Jetté / Agence QMI

Publié le: | Mise à jour:

salon livre 36

Photo Pascale Lévesque / Agence QMI

Annie-Claude Thériault, Rogé, Kim Thùy et Marie-Françine Hébert lors de la conférence de presse pour la 36e édition du Salon du livre de Montréal.

Le 36e Salon du livre de Montréal, sous le thème Une passerelle entre les cultures, fera «vivre les livres» aux visiteurs en mettant à l’honneur un pays fertile en talent : Haïti.

«L’identité d’Haïti se définit par la lecture, a affirmé l’écrivain haïtien Rodney Saint-Éloi. En Haïti, les gens ont faim et ils lisent pour trouver l’espérance du monde.»

Pour lui, les littératures québécoise et haïtienne sont intimement liées. «Au cœur de la littérature québécoise, il y a la littérature haïtienne et au cœur de la littérature haïtienne, il y a la littérature québécoise. L’un ne va pas sans l’autre.»

L’écrivaine Marie-Francine Hébert, le poète et essayiste Pierre Ouellet, la jeune romancière Annie-Claude Thériault, l’auteure Kim Thúy, l’auteur et illustrateur Rogé et l’éditeur Jean Bernier (éditions Boréal), seront les invités d’honneur de cette édition du Salon du livre francophone le plus important en Amérique du Nord.

Pour Jean Bernier, le Salon du livre est un moment privilégié. «Les livres auxquels j’ai travaillé sont là, en piles, a-t-il raconté. Ils commencent leur vie publique. La rencontre entre les auteurs, leurs livres et les lecteurs peut débuter.»

Gilda Routy, présidente du conseil d’administration du Salon a souligné l’importance de transmettre la passion de la lecture aux enfants. «Développer le goût de la lecture commence tôt, alors nous recevrons près de 18 000 jeunes avec leur enseignant», a-t-elle annoncé.

Pour une quinzième année, La lecture en cadeau s’associe avec le Salon du livre de Montréal pour permettre aux enfants d’avoir accès aux livres. Les visiteurs du Salon du livre seront ainsi invités à acheter un livre et à le déposer dans une boîte pour qu’il soit remis à un enfant âgé entre 0 et 12 ans.

La directrice générale de la Fondation pour l’alphabétisation, Diane Mockle a expliqué la thématique sous laquelle le projet prendra forme cette année: Qui a lu lira.

«Dès le plus jeune âge, les enfants doivent être en contact avec le livre pour que cette dimension de la vie devienne signifiante pour eux, a-t-elle dit. Un enfant qui mordille son livre à 6 mois a de bonnes chances d’en dévorer le contenu à 14 ans.»

Près de 37 000 livres ont été distribués à travers le Québec l’an dernier et l’objectif est de 40 000 pour cette année.

Nouveau partenariat

Ambassadrice de la culture québécoise, Archambault est fière de s’associer à la 36e édition du Salon du livre de Montréal en tant que partenaire majeur de cette grande célébration de la lecture et de la littérature.

Du 20 au 25 novembre prochain, les visiteurs pourront découvrir L’Espace Archambault, lieu principal d’échanges et de conférences, ainsi que le kiosque Archambault (stand 575), qui plongera les visiteurs dans l’univers du livre numérique.

«Ce partenariat avec le Salon du livre de Montréal vient renforcer le positionnement du Groupe Archambault en tant que joueur clé dans le marché de la vente de livres numériques en Amérique du Nord», a déclaré Donald Lizotte, président et chef de la direction, Secteurs détail et livres de Québecor Média.

 

Vos commentaires

En commentant sur ce site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et notre netiquette.

Pour signaler un problème avec Disqus ou avec la modération en général, écrivez à moderation@quebecormedia.com.
Les commentaires sont modérés. Vous pouvez également signaler aux modérateurs des commentaires que vous jugez inappropriés en utilisant l'icône.

Commentaires propulsés par Disqus