/lifestyle/food
Navigation
Simon Côté-Tremblay

Terre et mer nouveau genre

Simon Côté-Tremblay
© Photo Stevens LeBlanc

Coup d'oeil sur cet article

Pour gagner le cœur et les papilles des fins gourmets, rien de tel que d’user de créativité pour concocter des plats savoureux et originaux. C’est d’ailleurs la philosophie du chef Simon Côté-Tremblay, qui peut se targuer d’élaborer des recettes hors de l’ordinaire.

Pour gagner le cœur et les papilles des fins gourmets, rien de tel que d’user de créativité pour concocter des plats savoureux et originaux. C’est d’ailleurs la philosophie du chef Simon Côté-Tremblay, qui peut se targuer d’élaborer des recettes hors de l’ordinaire.

«Au début de ma carrière, je n’étais pas très créatif, j’étais plutôt obéissant, raconte en riant le chef de 34 ans. Cette qualité m’est venue avec le temps.» Fort de ses 15 ans d’expérience derrière les fourneaux, Simon Côté-Tremblay a su élaborer une impressionnante carte au bistro gastronomique Pain Béni, situé dans le Vieux-Québec. La clientèle applaudit le caractère unique de ces plats novateurs, à commencer par son assiette terre et mer des plus tendances: le porcelet braisé et pétoncles.

Celui qui soufflera, en mai prochain, ses dix bougies à titre de chef dit s’inspirer de la cuisine française pour réaliser ses propres recettes, tout en y ajoutant une touche québécoise. «On a tellement plus de produits québécois aujourd’hui que lorsque j’ai commencé à cuisiner, note-t-il. Je trouve ça important de cuisiner avec ces beaux et bons produits que l’on développe ici.»

Cette passion pour la cuisine qui anime le chef Côté-Tremblay lui a été transmise par sa mère. Aujourd’hui entouré d’une jeune équipe dynamique, il se fait un devoir de partager son savoir-faire avec la relève. «Je dois aussi avouer que mon équipe amène de bonnes idées que l’on travaille ensemble», souligne le cordon-bleu.

Commentaires