/news/provincial
Navigation
Carnaval

Les grandes artères de Québec embarquent dans le Carnaval

Luc Samama et Jean Pelletier
Photo Daniel Mallard
Luc Samama et Jean Pelletier
Luc Samama et Jean Pelletier
Photo Daniel Mallard
Luc Samama et Jean Pelletier

Coup d'oeil sur cet article

Glissade géante sur Cartier, immense tyrolienne sur Grande Allée, déjeuner western sur Saint-Jean: les grandes artères de la région de Québec ajouteront leur grain de sel à la programmation de la 60e édition du Carnaval de Québec.

Le temps où les rues commerciales regardaient passivement passer la parade semble être révolu. Cette année, huit artères majeures deviennent des «rues carnavalesques» et prennent part à la fête grâce à l’implication des multiples sociétés de développement commercial, associations de gens d’affaires et organismes divers.

Le directeur général du Carnaval est ravi de ce nouveau coup de pouce. «C’est la première fois que je vois une telle implication des gens d’affaires à l’entour du Carnaval. Dans mon esprit à moi, on revient aux sources», plaide Jean Pelletier, qui rêve déjà d’augmenter le nombre de rues participantes, l’an prochain.

Festivités variées

Bal d’hiver sur la 3e Avenue, Carnaval off et spectacles sur Saint-Joseph, tournoi de hockey bottine dans Saint-Roch, nuit blanche au Vieux-Port, tailgate du défilé de la haute-ville sur Cartier: voici un bref aperçu des événements qui seront présentés dans les artères commerciales.

On fera aussi revivre au théâtre du Petit Champlain les Voûtes à Ti-Père, endroit mythique de la rue Sainte-Thérèse qui a fait partie du Carnaval durant 33 mémorables années. «On refait le même décor», dit Pascale Moisan, directrice générale de la Coopérative du quartier Petit Champlain.

Dans le Faubourg Saint-Jean, on célèbre le grand retour du petit train du célèbre magasin montréalais Dupuis & Frères, qui reprendra ses activités après plus de 30 années d’absence. Alain Desjardins a déniché l’engin de 16 wagons et 125 pieds de rails sur lespac, l’an dernier, par hasard. L’entrepreneur et le comédien Hugo St-Cyr travaillent actuellement à la restauration du convoi, pour une première sortie «publique» lors du Carnaval.

Notons que l’arrivée des rues carnavalesques est appuyée financièrement par le tout nouveau fonds de Soutien aux projets événementiels hivernaux des regroupements des gens d’affaires. Ce fonds a été créé au printemps par la Ville de Québec, la Conférence régionale des élus (CRÉ) de la capitale nationale et le Centre local de développement (CLD) de Québec.

Investissements

Il s’inscrit dans la volonté d’exploiter davantage le côté hivernal de la capitale pour en faire une véritable destination mondiale d’ici 2020. Pas moins de 130 000 $ ont été investis par le fonds, pour des investissements de plus de 443 000 $ selon Luc Samama, membre du comité exécutif du CLD de Québec.

Commentaires
Loading