/news/currentevents
Navigation
SPGQ

Prêt au conflit

Richard Perron
© Photo Simon Clark Le président du SPGQ, Richard Perron, aimerait bien attirer les professionnels dans le secteur public.

Coup d'oeil sur cet article

Les professionnels du gouvernement du Québec vont se préparer à un éventuel conflit avec la création d’un fonds de grève.

Le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) se prépare en vue du renouvellement de plusieurs des conventions collectives avec le Conseil du trésor, en 2015.

«Nous sommes déterminés à obtenir un ajustement de nos conditions de travail», a lancé le président Richard Perron.

Quelque 400 délégués syndicaux sont réunis à Québec à l'occasion du 9e congrès du SPGQ.

La situation actuelle ne permet pas d’attirer et de retenir les meilleurs candidats selon le syndicat, ce qui nuit dans des secteurs comme les infrastructures routières.

Propagande

Le renforcement du militantisme, la reconnaissance de l’expertise et la pertinence des alliances seront notamment abordés.

L'ancien maire Jean-Paul L'Allier sera le conférencier invité demain. Ce dernier a été ministre de la Fonction publique au début des années 70.

Au cours des prochaines années, le Québec doit procéder à un important renouvellement de son personnel dans la fonction publique et dans les organismes parapublics.

Le SPGQ juge essentielle une réflexion sur la façon de contrer l’actuelle propagande antisyndicale.

Le SPGQ représente au total 25 000 cotisants, dont environ 18 000 dans la fonction publique.

En 2007, le SPGQ avait voté massivement en faveur de la création d'un fonds de grève en prévision des négociations.

Commentaires