/news/provincial
Navigation
Services d’urgence

Peluches au secours des enfants

Un pompier retraité distribue des toutous partout au Québec

Guy Laroche
© Photo Annie T. Roussel Guy Laroche, fondateur de Câlin d’urgence, envoie des peluches gratuitement aux services d’urgence.

Coup d'oeil sur cet article

La valeur d’un toutou est inestimable aux yeux d’un enfant, particulièrement lorsqu’il se retrouve en situation de détresse, après un accident notamment.

C’est ce qui a poussé un pompier retraité à lancé l’opération Câlin d’urgence, qui fournit des toutous aux enfants impliqués dans des accidents.

Guy Laroche, qui a œuvré au sein du Service d’incendie de Sainte-Croix-de-Lotbinière pendant près de 30 ans, a été sensibilisé bien malgré lui, alors qu’il a dû intervenir sur un accident lors de la période des Fêtes en 2007.

Un véhicule, dans lequel se trouvait une petite famille, a fait un capotage sur l’autoroute 20.

«Le père était coincé dans le véhicule, mais les enfants et la maman ont réussi à se sortir», se rappelle le pompier retraité, également président fondateur des Premiers répondants locaux.

Les enfants se sont mis à réclamer leurs peluches qui se trouvaient dans la voiture. Les pompiers ont réussi à les trouver.

«La réaction que j’ai vue dans les yeux de ces enfants-là. Ils ont commencé à prendre soin des toutous qui avaient fait un accident, comme eux. Ils leur demandaient; “Toi, est-ce que tu as eu mal?”», se remémore M. Laroche.

Un outil de travail

Un toutou peut s’avérer un outil de travail essentiel pour les services d’urgence, estime M. Laroche.

«Les premiers soins, je sais c’est quoi. Quand on donne des toutous à un enfant, ça l’apaise, ça baisse son rythme cardiaque», indique-t-il.

«Des fois, l’enfant n’est pas capable de parler. On va lui demander où il a mal et il peut le pointer sur le toutou», ajoute-t-il.

De fil en aiguille, l’homme s’est mis à acheter des peluches afin de toujours en avoir pour les enfants impliqués dans un accident. C’est ainsi qu’il a créé un petit organisme appelé Câlin d’urgence.

Gratuitement

Il envoie maintenant des peluches régulièrement et gratuitement à plusieurs services de la province pour les aider.

«Ça met le jeune en confiance. Si tu arrives avec un toutou, les enfants sont moins méfiants», avance M. Laroche.

Les toutous sont tous identifiés d’un petit logo de Câlin d’urgence à l’arrière d’une de leurs oreilles. La livraison est assurée par la Fonderie Bibby, à Sainte-Croix. Les dons sont faits par divers organismes et des particuliers également. La seule exigence de M. Laroche, c’est qu’ils doivent être neufs, par souci d’hygiène. http://www.calindurgence.com/

Commentaires