/slsj
Navigation
Conférencier international

L’io prend de l’ampleur

boily
Photo Courtoisie Le fondateur de l'io, Jean-Philippe Boily.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY – En plus de gagner en popularité dans la région, l’io, un groupe pour les passionnés d’informatique fondé par Jean-Philippe Boily, recevra, lundi prochain, le conférencier international PJ Hagerty.

Après avoir donné des conférences partout sur la planète, P.J. Hagerty, qui travaille pour l’importante firme informatique de San Francisco, Engine Yard,  sera à l’Exode café d’Alma.

«Nous sommes vraiment contents qu’il fasse le voyage pour venir nous parler de l’importance de l’émergence de groupes comme l’io, a indiqué Jean-Philippe Boily. Selon lui, ceux-ci se démarquent par le dynamisme de ses membres au niveau local et peuvent faire une différence pour l’ensemble de leur profession.»

L’io est un regroupement de gens qui travaillent ou gravitent autour du domaine de l’informatique. Une fois par mois, ils se rassemblent, en alternance au Saguenay et au Lac-Saint-Jean, pour partager leurs plus récentes découvertes et leurs connaissances.

«Durant l’événement, il y a quatre présentations, assez brèves, sur des sujets que les participants veulent échanger, a expliqué celui qui s’est inspiré de l’io lorsqu’il habitait à Québec. Ensuite, les gens discutent entre eux. Ceci permet donc de tisser des liens professionnels.»

Québec l’inspirante

«Je viens de revenir en région. Je dois avouer que la seule chose qui me manquait de mon ancienne ville était des événements où les gens du domaine se rassemblaient pour discuter. Pour nous, c’est toujours une bonne façon d’apprendre. Alors je me suis dit “Si ça existe pas, pourquoi ne pas le créer?” », a raconté Jean-Philippe qui travaille, rien de moins, pour une entreprise de New York, mais à partir de sa maison à Alma.

Heureux salaire

«Je travaille pour Gracious Eloise qui se spécialise dans la reproduction d’écriture pour des cartes de remerciements. J’ai pu obtenir cet emploi par un ami que j’avais rencontré à New York lors d’une conférence. Je dois dire que je suis excessivement heureux de pouvoir travailler d’où je veux et quand je veux. En plus, j’ai la chance de gagner très très bien ma vie», a conclu l’heureux programmeur.
 

Commentaires