/opinion
Navigation
lettres

Le compteur intelligent de Thierry Vandal

Coup d'oeil sur cet article

Le Journal de Montréal nous apprenait que le PDG d’Hydro-Québec, M. Thierry Vandal, n’aurait pas de compteur intelligent parce qu’il habite Westmount et que la compagnie d’électricité Hydro-Westmount, qui alimente cette ville, n’ira pas de l’avant avec ce projet. Si la société de distribution d’électricité Hydro-Westmount juge inutile l’installation de compteurs intelligents, on peut se poser la question: pourquoi Hydro-Québec va-t-elle engloutir plus de 2 G$ pour des compteurs dont le Québec n’a pas plus besoin que Westmount? Surtout qu’Hydro-Québec a acheté ses compteurs intelligents en Suisse, fabriqués au Mexique et dont la gestion sera confiée à une compagnie américaine installée en Ontario.

Le gouvernement libéral, qui cherche à faire des économies partout où il le peut, ne semble pas s’intéresser à Hydro-Québec là où il est plus facile de trouver des milliards en économie. Si le gouvernement avait en tête de privatiser, un jour, Hydro-Québec Distribution au profit d’intérêts privés amis, faire payer par l’ensemble de la population les milliards nécessaires pour installer des compteurs intelligents, cela voudrait dire que la collusion et la corruption se portent très bien au Québec.

Hydro-Québec aurait bien pu déclarer à Hydro-Westmount: la politique du compteur intelligent s’applique à tous nos clients, y compris les compagnies qui achètent en gros leur électricité d’Hydro-Québec et qui sont installées sur le territoire du Québec. À suivre.

André Mainguy Longueuil

 
Commentaires