/news/politics
Navigation
Leadership | PQ

Marois préférerait Péladeau à la tête du parti souverainiste

L’ex PM aurait tenté de dissuader Jean-François Lisée de se présenter

L’ancienne première ministre Pauline Marois semble favoriser Pierre Karl Péladeau à la campagne au leadership.
ANNIE T ROUSSEL/ JOURNAL DE QUEBEC L’ancienne première ministre Pauline Marois semble favoriser Pierre Karl Péladeau à la campagne au leadership.

Coup d'oeil sur cet article

Pauline Marois aurait tenté de dissuader le député péquiste Jean-François Lisée de se lancer dans la course à la direction du Parti québécois, a appris Le Journal.

L’ancienne première ministre semble vouloir l’écarter des candidatures pour favoriser Pierre Karl Péladeau à la campagne au leadership, selon nos informations. Mme Marois aurait enjoint le député de Rosemont à se rallier au député de Saint-Jérôme, selon des sources.

Joint par Le Journal, Jean-François Lisée n’a pas nié, mais a refusé d’en dire plus. «Je ne commente pas sur les gens à qui je parle et les sujets abordés», a-t-il soutenu.

« Marois ne se mêle pas de la course »

Pauline Marois n’a pas voulu accorder d’entrevue au Journal. «Mme Marois ne se mêle pas de la course à la direction», a néanmoins martelé au Journal la responsable de son agenda, Josée Jutras.

Cette dernière reconnaît que l’ex-chef du PQ a eu quelques conversations avec des députés péquistes ou des anciens élus péquistes depuis son départ de la vie politique, «mais elle ne se mêle pas de la course à la chefferie», a-t-elle insisté. Mme Jutras admet par ailleurs qu’elle n’était pas présente au moment des «conversations» entre Pauline Marois et d’actuels députés.

PKP muet

Le député Pierre Karl Péladeau et actionnaire de contrôle de Québecor a refusé d’accorder une entrevue au Journal. Dans son entourage, on soutient qu’il n’a jamais demandé à Pauline Marois de faire quoi que ce soit pour l’aider.

«Aucune démarche n’a été faite pour solliciter Mme Marois», dit-on.

La liste des candidats pressentis pour la campagne au leadership est longue. Outre Pierre Karl Péladeau et Jean-François Lisée, il y a Bernard Drainville, Alexandre Cloutier, Martine Ouellet,

Véronique Hivon, Sylvain Gaudreault et Pascal Bérubé qui ont manifesté de l’intérêt.

Legault commente

Si les candidats potentiels au trône péquiste ont été avares de commentaires, le chef caquiste, François Legault, ne s’est pas fait prier.

«Il semble que Mme Marois fasse des appels pour PKP. Je ne pense pas que ce soit une bonne affaire pour lui», a-t-il déclaré, en marge du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec qui se tenait jeudi à Saguenay.

 

 

Commentaires