/entertainment
Navigation

« La Grande Allée ne sera plus la même »

Régis Labeaume a visité le chantier du MNBAQ, mercredi

Régis Labeaume croit qu’un segment de la Grande Allée reprendra vie avec l’inauguration du Pavillon Pierre-Lassonde, en 2016. 
Photo Jean-François Desgagnés Régis Labeaume croit qu’un segment de la Grande Allée reprendra vie avec l’inauguration du Pavillon Pierre-Lassonde, en 2016. 

Coup d'oeil sur cet article

Le maire Labeaume a été visiblement impressionné par l’ampleur du nouveau Pavillon Lassonde du Musée national des beaux-arts, dont il a visité le chantier mercredi pour la première fois, alors que les travaux sont complétés à 50 %.

«C’est plus gros que je ne l’imaginais, s’est-il exclamé devant l’imposant porte-à-faux qui se dresse sur la Grande Allée. [...] Ce sera spectaculaire. C’est très urbain, et à Québec, on a besoin de ça.»

Régis Labeaume a souligné que l’inauguration de ce nouveau pavillon permettra à ce segment de la Grande Allée de reprendre vie. «Ça va révéler tout le patrimoine qu’il y a autour, que les gens de Québec ne voient plus.

La Grande Allée se terminait entre la porte St-Louis et le Concorde, alors que là, ça va reprendre ici. [...] Ça va valoriser tout le reste, j’en suis convaincu», a-t-il ajouté.

Des époques qui se côtoient

Plusieurs époques vont d’ailleurs se côtoyer à travers les bâtiments. «À côté, on a une église du 19e siècle, on a un musée du 21e, et on a un autre musée qui date du 20e siècle, et les plaines d’Abraham qui datent du 17e. Comme histoire, c’est incroyable», a apporté Pierre Lassonde.

Le nouveau pavillon de 15 000 pieds carrés, qui entre dans l’étape de la finition, sera la nouvelle porte d’entrée sur le musée. «Nous avons 9000 œuvres d’art contemporain qui n’ont jamais eu d’espace pour être exposées», a souligné Line Ouellet. Elle promet également une salle pour la collection d’art inuit et d’art design.

«Nos grandes salles d’expositions temporaires seront des salles d’une qualité qu’on retrouve au Musée d’art moderne à New York», a-t-elle ajouté.