/news/provincial
Navigation

L’horloge du Jura réparée sous peu

 L'horloge du Jura
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

Coup d'oeil sur cet article

L’horloge du Jura, cadeau du canton suisse pour le 400e anniversaire de Québec, devrait afficher prochainement l’heure exacte sur ses deux cadrans.

Depuis l’inauguration de la pièce monumentale dans les jardins de l’hôtel de ville l’automne dernier, c’est le retard d’une minute de sa face ouest qui retient l’attention.

Des experts de l’école d’horlogerie de Trois-Rivières ont tenté de régler le problème, mais en vain. La société horlogère haut de gamme Richard Mille, qui a conçu l’horloge, a donc fait parvenir à Québec une nouvelle aiguille pour le cadran qui affiche du retard.

« L’aiguille est dans la poste », a lancé le porte-parole de la ville, David O’Brien, mardi.

La pièce a été postée de la Suisse il y a environ deux semaines et devrait être livrée à Québec dans les prochains jours.

Une fois reçue, elle sera installée par des experts de l’école d’horlogerie de Trois-Rivières.

Problème d'affichage

Les créateurs de l’œuvre ont souligné qu’il ne s’agit que d’un problème « d’affichage » et que le mouvement de l’horloge, lui, continue à être d’une précision exceptionnelle. 

L’horloge est protégée par une cage de verre et les techniciens peuvent y avoir accès grâce à une trappe camouflée dans le plancher.

La saga entourant le manque de précision de l’horloge sur une de ses faces a irrité le maire Labeaume l’automne dernier.

«Il manque de problèmes dans cette ville-là! On va-tu survivre? Mon Dieu Seigneur! J’ai été une journée au lit à pleurer. J’en pouvais plus. Ça va mal dans cette ville là, honnêtement. J’ai envie d’immigrer tellement ça va mal», avait-il alors ironisé.